C’est évidemment le Wrangler, héritier en ligne directe de la Willys qui s’y prête. Habillé d’une teinte vert mate et bardé de l’étoile règlementaire sur le capot, le Wrangler est la réinterprétation parfaite de son aïeule !

Jeep a même poussé le jeu jusqu’à remplacer les boucliers en plastique par un longeron en acier doté de solides crochets de remorquage, supprimé l’arceau pour alléger la ligne et même, remplacé les jantes alu par des roues pleines en acier chaussées de pneus non-directionnels. A bord, tout est kaki, identique à la teinte extérieure. On craque !

Malheureusement, n’espérez pas pavaner prochainement au volant de ce sublime Wrangler : construit par l’usine de Toledo North – lieu d’assemblage historique du modèle -, il restera unique.