La mustang part en tête à queue et devient incontrôlable, évitant les parois de justesse, pour finalement s'immobiliser sans la moindre casse.

S'agit-il de pilotage ou de chance ? Difficile à dire tant le freinage du bolide est spectaculaire. C'est en tout cas une belle leçon d'humilité face à un monstre de puissance. C'est très facile d'accélérer mais quand il faut maitriser cette puissance et surtout arrêter la machine, la chance peut largement aider le pilote, même chevronné.

Et vous, qu'en pensez-vous ?  Sang froid et qualité du pilote ou tout simplement chance ?