L’annonce de la voiture nous apporte plus de précisions visant à justifier le coquet montant demandé. Il s’agirait de l’un des tout premiers des 39 exemplaires de 250 GTO à avoir été fabriqués, à Modène entre 1962 et 1963. Une automobile rarissime donc.

L’an dernier déjà, un exemplaire «course» de Ferrari 250 GTO avait défrayé la chronique lorsqu’elle était devenue la voiture la plus chère jamais vendue jusqu’alors : elle avait été acquise par son nouveau propriétaire (anonyme) contre un chèque de 38,16 millions d’euros. Et il ne s’agissait «que» d’un modèle de 1963… Le modèle mis en vente aujourd’hui étant plus ancien, il semble donc logique à son propriétaire que sa cote soit légèrement supérieure.

Si vous en aviez les moyens, seriez-vous prêts à investir de tels montants dans une voiture de collection ?

L'annonce est visible ici : Ferrari 250 GTO