La nouvelle venue reprend la plateforme ultramoderne de la série 7. Une bonne chose dans le sens où cette structure légère fait gagner près de 150 kg à la nouvelle venue, qui pèse tout de même plus de 1.800 kg. Avant de se lancer sur les routes portugaises de notre essai, un petit tour du propriétaire. Et d’abord, mesurons l’engin : plus de 5 mètres (509 cm exactement). Les autoroutes seront plus appropriées que les petits cols de montagne ou les étroitesses d’une vie citadine. Le dessin de cette berline à hayon (un cas rare dans les berlines luxueuses) nous paraît harmonieux. Cette solution offre en tout cas l’immense avantage du coffre modulable et spacieux comme l’était déjà celui de la 5 GT, d’ailleurs. Ici, c’est encore mieux puisqu’en configuration de base, on atteint 610 litres et même 1.800 lorsque la banquette arrière est rabattue. A propos de banquette, l’ancienne version était coulissante pour offrir plus d’espace aux passagers. Celle-ci est fixe mais comme la 6 GT reprend l’empattement de la série 7 (plus de 3 mètres), il n’y aura vraiment pas de souci pour caser les plus grandes jambes ! Notez enfin que les dossiers arrière sont toujours inclinables, un plus évident pour les voyages au long cours.

Avalanche d’aides à la conduite

Passons au poste de pilotage, qui ne désorientera pas les amateurs de la marque bavaroise. Au programme, un tableau de bord semblable à celui de la dernière série 5. Un concentré d’ergonomie, toujours orienté vers le conducteur et surmonté de l’écran haute définition 10,25 pouces. Les systèmes d’aide à la conduite sont multiples et font appel à une caméra stéréo ainsi qu’à des capteurs radars et à ultrasons pour surveiller l’environnement de la voiture. La dotation standard comprend l’avertisseur de risque de collision. Et le régulateur actif vitesse-distance avec fonction stop&go fonctionne désormais à des vitesses comprises entre 0 et 210 km/h. Le reste fait partie des options, comme par exemple l’assistant de braquage et de centrage de voie, qui aide le conducteur à garder le cap dans la voie de circulation détectée. Côté gadgets, pointons encore la fonction de stationnement autonome télécommandé. La position de conduite nous paraît un peu haute pour une berline allemande mais cela répond a priori à une demande d’une clientèle désormais habituée aux SUV.

La ville facile avec ses 4 roues directrices

Lors de cet essai, nous n’avons eu l’occasion que de tester la version la plus puissante, celle qui sera sans doute la moins vendue chez nous, à savoir la 640i xDrive 340ch dotée d’une finition M Sport et du châssis “Active Drive” et ses 4 roues directrices. Inutile de dire qu’ainsi parée, la route défile sans encombre. Le poids et la taille de l’engin jouent évidemment dans son comportement, axé prioritairement sur le confort. Ceci dit, quelle efficacité lorsque le rythme s’accélère ! Les quatre roues directrices permettent une belle maniabilité en ville mais, surtout, elles assurent un guidage parfait lorsque la route devient (très) sinueuse. Le 6 cylindres offre un incroyable velouté et la boîte auto à 8 rapports accentue encore cette sensation de douceur. Le châssis, doté d’une suspension pneumatique et de quatre roues motrices et directrices, avale donc les virages avec une vivacité déconcertante.

A un train soutenu, les consommations de la 640i s’envolent, forcément. Chez nous, la version 630d (265ch) sera d’évidence plus intéressante, autant du point de vue tarif que de celui des taxes, consommations et autonomie.

Conclusion

Plus luxueuse que l’ancienne 5 GT, la nouvelle 6 Gran Turismo conserve l’attrait du hayon et du grand coffre, tout en offrant l’élégance en plus. Le tout dans un confort exceptionnel… Et des tarifs qui ne le sont pas moins !

+

Dessin plus élégant que la 5 GT

Habitabilité

Avantage du hayon, volume du coffre

Tenue de route

Confort général

Sécurité active et passive au top

Tarifs élevés

Options nombreuses et chères

Encombrement

Visibilité arrière (caméra bienvenue!)

Consommations (640i)

 

La 640i Xdrive Gran Turismo en bref

Moteur: 6 cylindres en ligne, injection directe d’essence ; 2.998cc ; 340ch à 5.500tr/min ; 450 Nm à 5.200 tr/min

Transmission : aux quatre roues

Boîte : automatique Steptronic 8 rapports

L/l/h (mm) : 5.091/1.902 /1.540

Poids à vide (kg): 1.835

Volume du coffre (l) : 610-1.800

0 à 100 km/h (s) : 5,3

Prix : 71.200 € TVAC

V-max (km/h) : 250

Conso. moyenne (l/100km) : 7,7

CO2 (g/km) : 177