ESSAI Ford Mondeo i-AWD : Pour l'hier, mais pas que...

Ford a récemment attiré notre attention sur ses propositions en matière de 4WD. Outre les SUV, les familiales aussi peuvent désormais «marcher à quatre pattes». Les catalogues S-Max, Galaxy et Mondeo comptent en effet à présent des versions AWD. Et quand la majorité pense "conditions hivernales", certains pensent "virages à fond !". Et ils ont bien raison…

Moyennant un effort de 1.920 euros, Ford ajoutera à votre Mondeo (ou autre) son système i-AWD, capable, dès qu'une perte d'adhérence du train avant est détectée, d'engager les roues arrière en 0,2 seconde et de leur fournir jusqu'à 100% du couple, chose peu courante. Grâce à la parfaite collaboration avec l'anti-patinage, il est possible, si par exemple les deux roues de gauche pédalent dans la semoule, de n'alimenter que les roues de droite. Dernier avantage : ne s'agissant pas d'une transmission intégrale permanente, l'impact des 80 kg du système sur la conso et les émissions est anecdotique. à modèle et motorisation égaux, on parle de 0,6l/100km de plus.

Temps idéal

Nous avons testé la Mondeo i-AWD au centre d'essais Ford Lommel (Limbourg) et vous le voyez sur les images, la météo était de notre côté ! Quoi de mieux qu'un sol détrempé pour évaluer cette transmission  ? D'autant qu'à Lommel, on dispose en quelques kilomètres d'un vaste échantillon de routes. Et comme les erreurs s'y terminent sans bobo, dans un bac à sable, nous avons très franchement sollicité les 370 Nm en sorties de virages.

A chaque relance, nous scrutions le cadran au tableau de bord nous indiquant en temps réel la répartition du couple sur les quatre roues. Premier constat : les roues postérieures sont très souvent alimentées. Un simple démarrage un peu énergique et hop, quelques pourcents vers l'arrière. Rien que là, on imagine les avantages sur la neige.

Mais c'est évidemment en conduite sportive que les choses sont les plus parlantes. En remettant la gomme en sortie de courbe sur ce sol très humide, on voit la part de couple distribuée à l'arrière augmenter à mesure que celle de l'avant diminue et là où, en principe, l'ESP devrait s'affoler pour réprimer le sous-virage, on sent littéralement la voiture se placer sur la bonne trajectoire, poussée par ses roues postérieures. Sensation à la fois grisante et sécurisante.

L'apothéose vient vers la fin du circuit, sur une portion de route faite de bons vieux pavés belges, juste en sortie de virage. Virage + pavés + pluie… vous imaginez le topo ! En fait non, vous n'imaginez pas. Car bien que, dans cette situation, les mouvements de caisse soient un peu plus marqués, la transmission ne perd rien de sa splendeur et remet très vite la voiture en ligne. Remarquable !

Conclusion 

Chez Ford, on sait déjà depuis très longtemps comment faire des tractions dynamiques. Avec une transmission i-AWD, il semble impossible de faire mieux sans payer beaucoup plus cher.

La Mondeo 2.0 TDCI 150 i-AWD en quelques chiffres

Moteur : 4 cylindres turbo diesel, 1.997cc; 150ch à 3.500tr/min; 370Nm à 2.000tr/min.

Transmission : intégrale intelligente.

Boîte : manuelle 6 rapports.

L/l/h (mm) : 4.871/1.852/1.482

Poids à vide (kg): 1.656

Volume du coffre (l) : 541 – 1.437

Réservoir (l) : 63

0 à 100 km/h (sec.) : 10,3

Prix : 30.960 € TVAC

Puissance : 150 ch

V-max : 215 km/h

Conso. mixte : 4,8 l/100km

CO2 : 124 g/km