Cette volonté de rapprocher l’univers de l’utilitaire et de la voiture de monsieur et madame « tout-le-monde » se voit au premier regard. Le Transit Custom se dote de la grande calandre trapézoïdale caractéristique des Mondeo, Focus et Fiesta ; tandis que les feux retouchés et boucliers redessinés n’ont rien à envier au monde de l’automobile. Ce Transit affiche même un grain de folie en conservant au catalogue la finition Sport, qui adopte des boucliers et bas de caisse spécifiques, de belles jantes bicolores de 18 pouces, et ose même la double bande longitudinale singeant les célèbres Mustang Shelby!

Nouvel intérieur

L’habitacle a également opéré sa mue, reprenant lui-aussi les gimmicks des dernières voitures de la marque. On remarque immédiatement le tout nouveau meuble de bord, arborant (sur les finitions les mieux nanties) un écran central façon tablette repris de la dernière Fiesta. Ce dernier permet de piloter le module d’infodivertissement SYNC3, l’un des plus complets du marché. L’habitacle affiche ainsi une allure bien plus moderne et, surtout, plus qualitative que par le passé. Les ingénieurs en ont également profité pour multiplier les espaces de rangement, désormais omniprésents : le Transit prend le leadership du segment en la matière. Les utilisateurs apprécieront!

Hi-tech

Cette montée en gamme s’apprécie aussi au volant, puisque le conducteur profite d’un écran de commande aux menus plus accessibles qu’auparavant. Et surtout, il pourra profiter (moyennant options) d’une panoplie impressionnante de systèmes d’aide à la conduite dernier-cri. Que ce soit le limiteur de vitesse intelligent (qui s’adapte automatiquement à la limitation en vigueur grâce à la lecture des panneaux routiers) ou l’aide au freinage d’urgence avec détection des piétons, la gestion des feux de route ou l’assistant au maintien de voie : tous sont disponibles. Mais gageons que les utilisateurs intensifs seront plus sensibles à la stabilisation en cas de vent latéral, ou encore à la caméra de recul avec détection de la circulation transversale, bien pratique lorsqu’il s’agit de manœuvrer ce gros bébé dont la longueur peut atteindre 5,34 m avec l’empattement allongé (et jusqu’à 2,34 m de hauteur).

Un moteur, trois puissances

Pas de bouleversement sous le capot en revanche, où le Transit Custom s’en remet depuis 2016 à un unique bloc diesel 2.0 Ecoblue pour se mouvoir, décliné en trois niveaux de puissance : 105, 130 ou 170 chevaux. C’est vers le plus musclé qu’il faudra se tourner pour profiter de la sympathique finition Sport. Une motorisation qui se montre bien évidemment la plus alerte pour emmener l’utilitaire, à fortiori si les lourdes charges sont votre lot quotidien. La variante 130 s’impose toutefois comme le meilleur choix, par ses excellentes «performances» et son entrain aux relances, ainsi que par son prix, en moyenne inférieur de 2.000€. La plus modeste des motorisations sera à réserver à des travaux légers et (péri-)urbains, surtout dans sa variante Econetic dont la vitesse de pointe est bridée à 100km/h ; et dont le principal atout sont les rejets de CO2 limités à 148 g/km.

Efficace et confortable

Le gros point fort de ce Transit Custom reste son comportement et son agrément routier. Là encore, la filiation avec les voitures particulières est palpable. Sans parler de dynamisme, reconnaissons néanmoins une belle santé à la camionnette, grâce à une direction efficace, et une adhérence qui n’a jamais été prise en défaut sur le parcours étonnamment sinueux de notre essai, arrosé de trombes d’eau. L’insonorisation figure parmi les meilleures de la catégorie, et la boîte de vitesse à six rapports optionnelle remplit son office avec brio et douceur. Les gros rouleurs apprécieront aussi le confort général, notamment la position de conduite améliorée par le volant plus vertical, même si l’absence de repose-pied à gauche reste désagréable.

Bien entendu, tous ces changements s’appliquent également au Tourneo Custom, pendant civil de ce Transit.

Conclusion

Plus confortable, mieux équipé et toujours aussi efficace, le Transit Custom fait ce qu’il faut pour continuer à satisfaire une clientèle de plus en plus exigeante.

+

Style rafraichi
Habitacle plus qualitatif
Equipement disponible
Motorisations volontaires (130 et 170 ch)
Confort et agrément routier

Absence de repose-pied
Quelques défauts d’assemblage
Variante Econetic un peu juste

Le Ford Transit Sport L1/H1 en quelques chiffres

Moteur : 4 cylindres ; 1.996cc ; 170ch à 3.500tr/min ; 400Nm de 1.750 à 2.500tr/min

Transmission : manuelle à six rapports

L/l/h (mm) : 4.973/2.000/1.986

Poids à vide (kg) : 2.036

Charge tractable (kg) : 2.500

Charge utile (kg) : 808

Réservoir (l) : nc

0 à 100 km/h (sec) : nc

V-max (km/h) : nc

Conso. mixte (l/100km) : 6,4l

CO2 (g/km): 165

Prix (HTVA) : 31.580 €