ESSAI Seat Ibiza 1.0 TSI: là, oui!

La petite Espagnole se refait légèrement le portrait et reçoit quelques mises à jour technico-technologiques. Tout ce qui lui manquait, maintenant, elle l'a!

Et ce qu'il lui manquait ne se limite pas à quelques gadgets : pour moi, là n'est pas l'essentiel, même si l'update du système d'info-divertissement par exemple est très apprécié. Sauf erreur de ma part, la Seat est la première du groupe VW à recevoir cette toute dernière évolution du système, disposant des protocoles Apple CarPlay et Android Auto qui optimisent la communication avec un smartphone. Mais encore une fois, ce n'est pas le plus important dans le cas précis de la Seat Ibiza…

"Personnalisation"

Ceci l'est un peu plus : la nouvelle mouture permettra au client de plus affirmer sa personnalité car ce dernier aura le loisir de choisir quelques couleurs supplémentaires pour les garnitures d'ouïes de ventilation, la calandre, les coques de rétros, les jantes bicolores ou encore l'ambiance intérieure. Personnalisation entre guillemets tout de même parce que bon, on est très loin de ce qui est possible dans une Mini, une Fiat 500 ou surtout une Opel Adam. Mais nous ne dénigrons pas, car avec le peu qui est proposé, et alors que la seule modification esthétique est l'adoption de feux de jour LED, on peut se bricoler une Ibiza qui a ce qui lui manquait le plus, du caractère ! Et ce n'est pas que visuel…

Plaisir !

Sous le capot de l'Ibiza, tout change. En diesel, le 3 cylindres 1.4 TDI, disponible en 75, 90 et 105 chevaux, remplace les 1.2 et 1.6 TDI. Et en essence, toute l'offre est désormais couverte par un 3 cylindres 1.0, sans turbo 75ch en entrée de gamme, puis avec turbo 95 ou 110 chevaux. Le Stop&Start est de série pour tout le monde mais seules les versions 110ch ont droit à une boîte 6, voire DSG-7 en option.

Nous avons essayé le 1.0 TSI 110ch, dont l'Ibiza est la seconde à profiter après l'Audi A1. Et c'est lui qui nous fait dire que la voiture a enfin le caractère un peu latin qui lui manquait, y compris sur la route. Car ce petit moteur est plein de vie, de pêche, de hargne ! Il donne à l'Ibiza un enthousiasme que seule la Cupra 180ch (sortie du catalogue) montrait jusque-là. Bonne nouvelle donc, puisqu'on peut se faire presqu'autant plaisir, avec beaucoup moins de chevaux. Et autant qu'au moteur, c'est à la nouvelle assistance de direction électromécanique qu'on le doit. C'est pas une McLaren, mais les sensations sont beaucoup moins artificielles et ça aussi, ça change la donne !

Conclusion

Un moteur, une direction, des couleurs : ces interventions ne sont pas toutes mineures, mais il n'aura pas fallu "grand-chose" pour rendre cette auto attachante.

+
 
Enfin du caractère!

Moteur TSI 110ch brillant

Nouvelle assistance de direction

-

Plus de version sportive

Majorité de boîtes 5

Planche de bord encore un peu trop "sérieuse"

L’Ibiza 1.0 TSI 110 en quelques chiffres

Moteur : 3 cylindres turbo, 999cc; 110ch de 5.000 à 5.500tr/min; 200Nm de 2.000 à 3.500tr/min

Transmission : aux roues avant

Boîte : manuelle 6 rapports

L/l/h (mm) : 4.034/1.693/1.428

Poids à vide (kg): 1.109

Volume du coffre (l) : 292

Réservoir (l) : 45

0 à 100 km/h (sec.) : 9,2

Prix : 15.890 € TVAC

Puissance : 110 ch

V-max : 197 km/h

Conso. mixte : 4,3 l/100km

CO2 : 99 g/km