ESSAI SsangYong Rexton : A l’aise partout

Déjà essayé voici quelques mois sur les routes implacables du Kazakhstan, nous avons testé le nouveau haut de gamme coréen sur un itinéraire correspondant mieux à la (non-) fluidité du trafic belge…

Il n’y a pas si longtemps, des mauvaises langues auraient dit que le Rexton offrait à l’esthétique automobile ce que Donald Trump était à la délicatesse. C’est vrai que la silhouette de cette imposante machine donnait à penser que ses designers l’avaient dessinée à la tronçonneuse dans le matin gris d’un lundi pluvieux.

Fort heureusement, ils ont retravaillé leur copie. Certes, l’engin a conservé des dimensions respectables (près de 5 mètres de long et pas loin de 2 de large) mais son look général a été revu et, surtout, corrigé. Pour preuve, ces phares « à bijoux » qui reprennent les codes stylistiques des derniers modèles de la marque coréenne, au même titre que la calandre. De quoi lui conférer un air de famille avec les SsangYong récents que l’on croise de plus en plus souvent.

Mais ce qui frappe surtout, c’est l’espace dont on dispose dans l’habitacle. Le Rexton se décline d’ailleurs en version 5 ou 7 places et peut même devenir un véhicule utilitaire 2 places.

Continuons le tour du propriétaire. Chez nous, ce SUV est disponible uniquement avec le moteur 2.2 turbo diesel de 181 chevaux et 420 Nm. On peut l’acheter en 2 ou 4 roues motrices, équipé d’une boîte 6 manuelle ou d’une boîte auto à 7 rapports badgée Mercedes.

Il en impose

Après les espaces infinis du Kazakhstan, c’est dans des conditions de circulation semblables à celles qu’on rencontre en Belgique que nous avons eu l’occasion d’essayer le Rexton, 4e du nom. Si l’importateur espérait voir comment se comporterait son robuste SUV dans le trafic très dense, ses vœux ont été exaucés !

Au pas ou à l’arrêt, on apprécie beaucoup mieux l’insonorisation de l’engin dont le démarrage, en version boîte auto, se fait d’un simple effleurement de la pédale de gaz. Le passage par un chemin de terre de la banlieue chic de Varsovie n’a fait que conforter ce que notre envoyé spécial avait observé aux confins de l’Asie : remarquablement suspendu et bénéficiant d’une garde au sol très appréciable (224 mm en version multi-bras), ce SUV retrouve vite son caractère 4x4. Ce qui nous incite à penser qu’il est davantage campagnard que citadin. Sur des routes grasses ou dans des chemins de terre soft, il se sent particulièrement à l’aise. Faut-il rappeler que le Rexton est d’abord une propulsion mais que le mode traction intégrale peut être enclenché en roulant pour ceux qui, à l’achat, ont opté pour la version 4x4 ?

Pour le reste, il se comporte de manière docile dans le trafic. En ville, le gabarit de ce SUV rappellera aux adeptes de cette catégorie combien il en impose. En revanche, il n’est pas le plus simple à garer dans un parking sous-terrain par définition étriqué. Au passage, la direction n’est pas un modèle de précision.

Mais on le répète : la personnalité de ce SUV est avant tout campagnarde. Il suffit de se rappeler sa garde au sol pour s’en convaincre. Et si vous voulez joindre l’utilitaire à l’agréable, sachez que sa capacité de traction peut aller jusqu’à 3 tonnes.

Enfin, le Rexton peut être équipé de la panoplie d’aides à la conduite : freinage d’urgence autonome, alerte anti-collision, alerte de franchissement involontaire de ligne, reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse, détecteur d’angle mort, alerte de traverse arrière, assistance de changement de voie… Sans oublier, bien sûr, la désormais incontournable connectivité.

Un prix compétitif 

Que l’on destine le Rexton au transport de personnes (jusqu’à 7 places) ou aux labeurs de la vie d’un artisan, l’acheteur trouvera sans doute son bonheur dans le panel proposé chez nous. Ainsi, l’entrée de gamme, pour le modèle 2 roues-motrices et boîte 6 manuelle, s’affiche à 29.490€ TVAC. Pour la traction intégrale, comptez 2.000€ supplémentaires. Ce qui demeure très compétitif. Bien sûr, la version la mieux équipée, en 4 roues motrices et boîte auto, coûte 42.690€ TVAC.

Conclusion

A condition d’apprécier les SUV de grands gabarits, le SsangYong Rexton va sans doute contribuer au déploiement de la marque chez nous. Outre une belle dotation de série et un comportement routier agréable, c’est surtout son prix en entrée de gamme qui constitue son meilleur allié.

+

Look agréable

Comportement en mode 4x4

Insonorisation confortable

Prix d’attaque

Traction jusqu’à 3 tonnes

-

Poids de l’ensemble

Direction peu précise

 

Le Rexton en quelques chiffres

Moteur : 2.157cc, 4 cyl. en ligne, turbo diesel, 181ch, 420Nm

Transmission : 2 roues motrices (4 en option à 2.000€)

Boîte : manuelle à 6 rapports (auto 7 en option)

L x l x H (en mm) : 4.850 x 1.960 x 1.825

Poids à vide (kg) : 1.995

Charge utile (kg) : 2.700

Volume du réservoir (l) : 70

Prix : 29.490€ TVAC

Puissance : 181 ch

V-max : 185 km/h

Conso. mixte: 7,8 l/100km

CO2 : 199 g/km