Le Tivoli est le premier modèle SsangYong construit sous l’ère Mahindra, du nom de ce géant indien ayant racheté le petit poucet coréen. Une réussite totale, qui a permis à la marque asiatique de quasiment doubler ses ventes, notamment chez nous. Et l’arrivée du XLV, directement dérivé du Tivoli (à tel point qu’il a été envisagé un moment de l’appeler «Grand Tivoli») ne va pas manquer d’encore renforcer la position de SsangYong, la marque qui monte en ce moment.

Différences

L’«eXciting Lifestyle Vehicle» (XLV…) bénéficie d’un porte-à-faux arrière allongé de 245 mm par rapport au Tivoli, pour une longueur totale de 4,44 mètres. Si à l'avant il est quasiment impossible de distinguer les deux modèles, vu de derrière le nouveau design est plutôt plaisant, avec des feux bien intégrés. De profil par contre, on ne retrouve pas l’élégance naturelle du Tivoli, le grand coffre faisant un peu l’effet d’un «sac à dos», même si certains n’y trouvent rien à redire.

Le XLV permet aussi d'opter pour une teinte bi-ton, différenciant le toit de la carrosserie. Ce n'est pas le pionnier en la matière, mais c'est toujours sympa. Ce qui l'est aussi, sympa, c'est quand le hayon s'ouvre sur un volume de chargement immense : 720 litres en configuration de base, soit 150 de plus que le Tivoli. Attention toutefois, sur les deux modèles, la transmission intégrale (option à 2.000 euros) empiète sur une petite partie du volume.

Améliorations

En prenant place derrière le volant, on retrouve la même présentation que dans le Tivoli. On se réjouit donc de la belle finition, de l’équipement de série étonnant vu les prix pratiqués, du large écran central et des nombreuses astuces pratiques incluant de beaux espaces de rangement.

Pour cet essai, nous avons bien sûr opté pour le diesel 1.6D 115ch, qui représente près de 70% des ventes de Tivoli chez nous (l'autre moteur disponible en Belgique étant le 1.6 essence 125ch).

Les 50 kg de surpoids par rapport au Tivoli ne se ressentent pas trop. Le diesel se montre toujours aussi disponible dès les bas régimes, et il nous a même semblé mieux insonorisé que dans le petit frère. Les Coréens se défendent d’avoir modifié quoi que ce soit sur le XLV, ce qui nous laisse espérer que les derniers Tivoli produits bénéficient des mêmes améliorations, sans doute apportées après la commercialisation des premiers modèles.

Dommage que la boîte auto optionnelle n’ait quant à elle pas progressé. Elle se montre toujours un peu lente et refuse, même en mode manuelle, de monter les rapports à très bas régime. Du coup, la consommation s’en ressent. Regrettable car en principe, le petit 1.6 e-XDi permet d’obtenir des consommations réelles plus que raisonnables.

Enfin, on se réjouit du fait que le compromis confort/tenue de route soit aussi réussi que sur le Tivoli. 1.300 km dans la journée ? Même pas mal au dos, et un sentiment de sécurité bien réel !

Reste à parler budget. Vraiment abordable dans ses finitions essence (à partir de 15.990 euros), le XLV fait payer son diesel un brin plus cher, soit 2.500 euros de plus. Le modèle le mieux équipé (Sapphire) en 4×4 culmine à un peu plus de 26.000. La concurrence est sensiblement plus chère et ne propose que rarement une garantie de 5 ans (100.000 km). Ceci dit, voyez si vous avez besoin de ces 150 litres de coffre de plus car le Tivoli, 1.000 à 1.200 euros moins cher, vous offrira autant de plaisir de conduite et une ligne plus raffinée. Mais ce XLV permet aussi à SsangYong de proposer une alternative intéressante au Korando, bien trop pénalisé fiscalement en Belgique francophone par son moteur 2,2 litres. Le XLV n’est pas une bonne nouvelle pour lui. Mais pour SsangYong si !

Conclusion

Aussi bien né que le Tivoli, le XLV va permettre à SsangYong de continuer à percer en Europe. Et ce sera amplement mérité!

 

+

Véhicule bien né

Confort/tenue de route

Volume de chargement

Insonorisation améliorée

Habitacle soigné

Equipement

Boîte auto optionnelle à améliorer

Moins joli que le Tivoli

Puissance limitée


 

Le XLV e-XDi en quelques chiffres

Moteur : 4 cylindres en ligne, turbo diesel, 1.597cc; 115ch de 3.400 à 4.000 tr/min ; 300 Nm de 1.500 à 2.500 tr/min

Transmission : aux roues avant (4WD en option)

Boîte : manuelle 6 rapports (auto 6 en option)

L/l/h : 4.440/1.798/1.605 mm

Poids à vide (kg): 1.405

Coffre (l) : 720-1.440

 

Prix : 18.490 € TVAC

Puissance : 115 ch

V-max : 170 km/h

Conso. mixte : 4,5 l/100km

CO2 : 117 g/km