ESSAI Suzuki Vitara : L’Evoque pour tous

Si l’appellation Vitara existe depuis 1988, ce nouveau venu n’a plus grand-chose à voir avec ses prédécesseurs… 

Impossible de regarder le nouveau Vitara dans les yeux sans penser au Range Evoque ! La référence est plutôt flatteuse et ne gêne d’ailleurs pas les responsables de Suzuki. Vu le succès du petit SUV signé Land Rover, on les comprend ! D’autant que si les tarifs de l’Evoque démarrent à 35.000 euros, le nouveau Vitara est quant à lui proposé à partir de 18.500 euros en version de base 1.6 essence deux roues motrices. Pouvoir se payer un véhicule ressemblant à une des icônes de la mode automobile actuelle quasiment à moitié prix est plutôt sympa ! Surtout que Suzuki a bien compris les désirs de personnalisation de la clientèle, avec la possibilité d’opter pour des peintures multicolores et des accessoires rendant la vie plus gaie, comme ce très grand toit ouvrant panoramique. Reste à vérifier si le ramage vaut bien le plumage…

Etre et avoir été

Ceux qui ont connu les premières générations de Vitara seront sans doute décontenancés par ce nouveau modèle. Finies en effet les prestations tout-terrain de haut niveau, le petit SUV japonais rentre dans le rang et se fait plus urbain que baroudeur. La technique est d’ailleurs exactement la même que celle de la Suzuki SX4 S-Cross, qui n’a jamais été présentée comme une aventurière. Seuls de meilleurs angles d’attaque permettent au Vitara de franchir des obstacles un peu plus spectaculaires. Pour le reste, les deux voitures sont très proches, sauf que le nouveau venu est 10 centimètres plus court et qu’il perd donc un peu en habitabilité arrière et en volume de coffre, limité à 375 litres au lieu de 450.

On retrouve en revanche la très belle qualité de fabrication, l’excellent confort et l’agrément de conduite du SX4. L’insonorisation aux bruits de vent pourrait par contre être plus soignée, tout comme l’ergonomie : l’absence de «souris» pour commander l’écran tactile constitue un vrai défaut.

A défaut d’avoir essayé la version 1.6 essence 120ch, nous pouvons aussi confirmer que le moteur turbo diesel de même cylindrée et de même puissance fait correctement son travail. Souple à bas régime et assez performant, il lui arrive même de mettre à mal la motricité des roues avant sur la version 4x2. Problème évidemment réglé avec l’option 4x4 s’enclenchant automatiquement en cas de perte d’adhérence.

Reste à… évoquer la plus grande qualité de ce Vitara : sa frugalité ! En turbo diesel, elle n’émet officiellement que 106 grammes de CO2/km, ce qui correspond à peu près à une consommation moyenne de 4,1l/100km. Un record pour cette catégorie !

Dommage que Suzuki Belgique fasse payer le nom de Vitara 500 euros plus cher que celui de SX4 S-Cross car ce véhicule constituerait alors une des très bonnes affaires du moment. Au tarif pratiqué, il s’agit juste d’une bonne proposition parmi d’autres.

Conclusion

Moderne et agréable à vivre comme à conduire, ce Vitara est un véhicule bien dans son époque. Reste à voir s’il parviendra à sortir du lot, toujours plus important, des SUV compacts.

Le Vitara diesel en bref

Moteur : 4 cylindres turbo diesel; 1.598cc; 120ch à 3.750tr/min; 320Nm à 1.750tr/min.

Transmission : aux roues avant (4x4 en option)

Boîte : manuelle à 6 rapports

L/l/h (mm) : 4.175/1.775/1.610

Poids à vide (kg) : 1.230

Volume du coffre (l) : 375

Réservoir (l) : 47

Prix : +/- 22.000 € TVAC

Puissance : 120 ch

V-max : NC

Conso. mixte : 4,1 l/100km

CO2 : 106 g/km

+ 

Consommation/émissions de CO2

Agrément de conduite

Habitacle bien présenté

Confort

Rapport prix/look/image

-

500 euros de plus que SX4 S-Cross

Habitabilité et coffre en retrait par rapport à SX4 S-Cross

Insonorisation aux bruits de vent

Absence de «souris» pour commander l’écran tactile