Baptisé Strati, ce buggy comptera une quarantaine de pièces qui seront fabriquées en plastique et en fibre de carbone. Fin prêtes, ces pièces seront assemblées par une équipe spécialisée. Bien sûr, les parties mécaniques ne seront pas faites du même moule. Elles seront fournies de manière classique par différents sous-traitants. Parmi ceux-ci, on trouve notamment Renault qui fournira la motorisation électrique de la Twizy

D’après le constructeur américain, l’équipe en charge de l’assemblage n’aura besoin que de cinq jours pour que le buggy soit prêt à prendre la route ; la technologie de l’impression 3D permettant de s’affranchir d’une grande partie de l’outillage traditionnel. Par ailleurs, avec ce buggy, le constructeur n’a pas juste l’ambition de montrer qu’une voiture peut être fabriquée grâce à l’impression 3D. En effet, Local Motors compte également lancer la production de ce buggy à plus grande échelle. Ces véhicules seraient bien sûr destinés à Monsieur et Madame Tout-le-Monde et vendus à un tarif démarrant à environ 14.000 euros. Dossier à suivre…  

Et vous, seriez-vous prêt(e) à acquérir un véhicule produit par une imprimante 3D ?