L'homme qui a remplacé l'excentrique Dany Bahar à la tête de Lotus se fait plus discret que son prédécesseur. Cela ne l'empêche pas pour autant d'aimer conduire et d'aimer la vitesse semble-t-il. Il a ainsi été flashé sur une autoroute dans les environs du siège de la marque à 102 mph au lieu de 70 mph.

Représenté par son avocat, il a obtenu de ne pas perdre davantage de points sur son permis. Avec plusieurs points déjà perdus pour vitesse excessive dans le passé, Jean-Marc Gales risquait cette fois une interdiction de conduire pour un an. Il ne restera finalement privé de volant que pendant 30 jours.