Quand risquez-vous d’être flashé à un feu rouge?

De nombreux radars sont installés aux feux rouges. Quand risquez-vous d’y être flashés ? Courez-vous par exemple un risque si vous franchissez un feu orange ou si vous passez au vert, mais en roulant (beaucoup) trop vite ?

Il y a beaucoup de malentendus quant au véritable fonctionnement de ces radars installés aux feux rouges. De quoi devez-vous vraiment tenir compte ?

Double contrôle

La plupart des radars qui se trouvent aux feux rouges contrôlent aussi bien le franchissement du feu passé au rouge que les excès de vitesse. Ainsi, vous pouvez très bien être flashé en roulant trop vite même si vous passez quand le feu est au vert. Le plus souvent, ce sont deux boucles qui sont disposées sur la surface de la chaussée. Le radar compare le moment où votre véhicule franchit la boucle avec la position (couleur) du feu lumineux. Pour la constatation des excès de vitesse, c’est le temps que met le véhicule pour franchir les deux boucles successives.

Si le feu est orange ?

Si vous ne roulez pas à une vitesse excessive, le radar vous flashe si le feu est au rouge depuis au moins une seconde. Vous n’êtes pas flashé si vous roulez à la vitesse légale et que vous passez quand le feu est à l’orange. Vous ne serez pas non plus flashé si vous roulez à moins de trente kilomètres à l’heure.

Demandez la photo

Si vous êtes flashé, vous pouvez demander une copie de la photo en question. Un certain nombre de radars fixes ne sont pas en règle avec les lois sur la vie privée, car ils ne sont pas inscrits auprès de la commission vie privée. Toutefois, cela ne signifie pas que, si vous êtes “flashé” par un tel radar, vous pouvez contester l’amende en invoquant cette raison.