Que risquez-vous en cas d’accident à l’occasion d’un essai?

Vous désirez acheter une nouvelle voiture ou une voiture d’occasion. Avant de porter votre choix sur une voiture en particulier, vous désirez faire un petit essai. Mais que se passe-t-il si vous avez un accident pendant cet essai ? Qui paiera les dégâts ?

Imaginez qu’en faisant un court essai sur route avec une voiture que vous voulez acheter, vous êtes impliqué dans un accident de la circulation. Êtes-vous assuré dans cette situation ou risquez-vous de devoir ouvrir votre portefeuille ?

La partie adverse est en tort

Si l’autre conducteur est responsable de l’accident, vous ne devez pas trop vous en faire. L’assureur de ce conducteur prendra en charge les dommages au véhicule. Et si vous êtes vous-même blessé lors de l’accident, vous serez également indemnisé par l’assureur du responsable de l’accident.

Vous êtes en tort

Vous êtes responsable de l’accident ? L’affaire se corse. Le vendeur de la voiture avec laquelle vous faites un essai a dû contracter une assurance RC. C’est une obligation légale. Cette assurance couvre les dommages aux tiers impliqués dans un accident de la circulation. En revanche, les dégâts occasionnés au véhicule que vous essayez ne sont pas couverts par cette assurance. Vous risquez donc aussi de devoir … passer à la caisse.

Demandez au préalable si le véhicule est couvert en omnium

Les dommages au véhicule avec lequel vous faisiez un essai peuvent très bien être couverts par une assurance omnium. Demandez donc aussi au concessionnaire (ou au particulier qui vend la voiture) si une assurance omnium a été contractée. Tentez aussi de savoir s’il y a un système de franchise. De la sorte, vous arriverez à vous prémunir de surprises plutôt désagréables.