ESSAI Renault Clio : Le pari

ESSAI Renault Clio : Le pari

L’ancienne Clio en a fait craquer plus d’un. La nouvelle fait donc le pari de conserver ses formes, mais elle évolue sur le fond. Voyons comment…

Renault Clio

Lancée en 1990 pour remplacer la Renault Supercinq, la mythique Renault Clio fut ensuite renouvelée sur quatre générations de modèles du constructeur français. Sa dernière incarnation en date, la Clio V, est prévue pour septembre 2019.

Polyvalente et évolutive

La Clio I, produite de 1990 à 1999 à plus de 4 millions d’exemplaires, fut celle immortalisée par la célèbre campagne publicitaire de Renault. Comme la plupart de ses successeurs, elle se décline en version trois portes et cinq portes. Un modèle destiné aux rallyes automobiles, la Clio Williams, doit son nom à Frank Williams, fondateur de la prestigieuse écurie de Formule 1 du même nom.

La Clio II, lancée en 1998 et produite jusqu’en 2012 malgré l’arrivée de son successeur dès 2005, est encore aujourd’hui omniprésente sur les routes d’Europe, s’étant écoulée à plus de 5,5 millions d’exemplaires. Plus lourde que son prédécesseur, elle reste néanmoins de dimensions comparables à la Clio I, avec une motorisation plus performante. Elle est déclinée en deux modèles sportifs, la Renault Clio RS et V6, qui atteignent jusqu’à 255 chevaux. Après sa retraite, elle connaît une nouvelle jeunesse en Amérique du Sud à partir de 2013 avec la Clio Mio.

La Clio III, produite jusqu’en 2014, est produite de façon concurrente à la génération précédente, toujours prisée des consommateurs, et ne s’est donc vendue qu’à 2,4 millions d’exemplaires. Renault a ainsi privilégié des modèles plus imposants, proposant par exemple une version break. Mettant à profit les synergies de l’alliance Renault-Nissan, devenue à la fin des années 2000 n°3 mondial, le groupe a lancé la production de la Clio Lutecia, destinée cette fois-ci au marché asiatique.

La Clio IV, l’actuelle incarnation du modèle, est produite depuis 2012. Exit les modèles trois portes ou la transmission en propulsion, la production est simplifiée pour aller à l’essentiel, mais continue de faire évoluer les sportives avec la Clio IV RS qui se décline en modèle RS 16 ou RS R3T.

Clio V, la muse de l’âge moderne

Dévoilée en janvier 2019 au Salon de l’automobile de Genève, la Renault Clio V est un véritable bond de géant pour la marque au diamant, qui propose des moteurs toujours plus performants, dont des moteurs essence 3-cylindres 1,0 L TCe 100 ch et 4-cylindres 1,3 L TCe 130 ch, un moteur diesel 4-cylindres 1,5 L dCi hérité de la Clio IV, ou encore une option hybride e-Tech (la marque avait déjà expérimenté avec l’électrique dès la Clio I). Renault construit ce nouveau modèle à partir de la plate-forme modulaire CMF-B, commune avec les citadines de Nissan, qui permet l’expansion du coffre à près de 400 dm3. Le tableau de bord, tout-numérique, atteint les 10 pouces pour l’affichage de la navigation. Laurens van den Acker, directeur stylistique du groupe Renault, inaugure ainsi sa troisième « marguerite » de six concept-cars devant répondre chacune à un aspect de la vie d’un humain. Ce modèle spacieux et d’une grande élégance se décline en 8 finitions au choix pour un produit au plus près de ses consommateurs.