Face-lift pour la Renault Twingo

Face-lift pour la Renault Twingo

Renault vient d’offrir à sa petite citadine un léger restylage, des motorisations remaniées et une connectivité plus étendue.

Renault Twingo

La Renault Twingo, aussi connue sous le nom de “grenouille” pour une ressemblance esthétique évidente, est l’une des voitures symboliques de la marque au losange. Lancée en 1993, elle traverse les générations et s’impose aujourd’hui encore comme la petite citadine d’entrée de gamme de référence.

Renault Twingo : la petite citadine qui sauvera la marque au losange.

La Renault Twingo est présentée en 1992 au Salon de l’Automobile où elle fera un véritable carton. Pas moins de 20% des personnes présentes se sont déplacées uniquement pour découvrir la nouvelle citadine de Renault. Il faut dire que la Twingo est le fruit d’une étude qui mobilisa ingénieurs et experts marketing pendant plus de 30 ans.

Nous sommes en 1973 et l’équipe Renault planche sur le remplacement de sa citadine mythique : la Renault 4, plus connue sous le nom de 4L. Le cahier des charges de la Voiture Bas de Gamme est exigeant : il s’agit de créer une petite voiture sûre mais économique, confortable mais avec un minimum d’équipement. A cette époque, Renault est en pleine crise, la dette du constructeur atteint 60 milliards de Francs. La nouvelle Twingo doit donc être rentable, sans toutefois faire de l’ombre à la Clio.

Quelques années plus tard, le concept de la Twingo est sur les lignes de production. La petite citadine a une bonne bouille et en plus de ça, elle est ingénieusement économique ! A cela, Renault rajoute une pointe de modernité : compteur numérique, essuie-glace arrière, lunette dégivrante… A l’époque, la petite citadine est une révolution dans le monde des véhicules d’entrée de gamme. Elle sera vendue à plus de 2.600.000 exemplaires partout dans le monde.

La Renault Twingo prend du galon.

La recette gagnante subira quelques légers restylages entre 1993 et 2004 mais il faudra tout de même attendre 2007 avant que Renault ne se décide à faire évoluer sa petite citadine. La Twingo prend un virage à 180° pendant lequel elle perd son air cocasse. Finis les phares ronds et la carrosserie en forme de grenouille. Cependant, c’est la dernière génération, celle qui fût présentée en 2014, qui amènera la Twingo à un autre niveau. Elle concurrence sans rougir la VW Polo.

En 2019, face à un segment en déclin, Renault décide d’offrir un facelift à sa citadine. La Twingo reçoit plusieurs innovations : ordinateur de bord, systèmes d’aide à la conduite automatique, régulateur et limiteur de vitesse… La nouvelle Twingo grimpe doucement dans les gammes.

Par ailleurs son confort est enfin optimisé. Le moteur de 75 ch. est dorénavant placé à l’arrière, ce qui permet de gagner de l’espace, l’habitacle est plus spacieux et la position de conduite est grandement améliorée. Enfin, côté design la grenouille prend de l’allure : elle adopte un regard aux contours ciselés soulignés par une nouvelle signature LED, sa calandre est rehaussée par un dessin chromé et sa proue s’élargit.

Cette nouvelle Twingo a fait du chemin depuis sa première version. Elle est désormais entièrement personnalisable, on est bien loin de la tôle apparente de l’époque !