Le constructeur opèrera ainsi des coupes budgétaires drastiques dans les budgets alloués au Salon de Francfort notamment. Finis les stands grandiloquents, avec piste intégrée. Le constructeur se contentera l’an prochain de 3.000 mètres carrés, contre 11.000 l’an dernier ! Il faut dire que la coupe budgétaire est violente : la marque passe de 25 à… 5 millions d’euros.

Le Salon de Genève, mais aussi le Mondial de l’Automobile (qui se tient en septembre) suivront la même tendance, sans même parler du Salon de Detroit 2019 auquel BMW a choisi de ne pas faire le déplacement.

Les fonds dégagés permettront au constructeur de se faire plus présent sur les événements qui gagnent en importance ces dernières années comme le CES de Las Vegas ou les salons asiatiques.