Mis sur pied avec la collaboration de l'université de Laval, réputée pour ses compétences en matière de big data, le Coyote Lab sera dédié à «la recherche et développement de nouvelles innovations, produits et services. Ses recherches auront pour but de répondre aux besoins et usages de demain quant à la sécurité routière». Voilà qui est plutôt vague, et l'on attendra donc un peu pour en apprendre plus sur les réalisations concrètes.

Cette ouverture du Coyote Lab Canada s’associe à la création d’une filiale «Coyote America», qui permet à la firme de s’implanter sur le continent Nord-Américain, et entend ainsi profiter de la capacité d’innovation de ce marché.