Le marché plus que jamais orienté vers les SUV

C’est aujourd’hui plus qu’une évidence : les SUV et crossovers envahissent chaque segment du marché automobile, au détriment des carrosseries plus traditionnelles. De nouveaux chiffres fournis par Renault illustrent cette progression fulgurante sur le segment B, réaffirmant au passage la position de leader du Captur.

Outre le fait que le Renault Captur représente à lui seul plus d’un quart des ventes de crossovers de sa catégorie (26,7%), on apprend surtout que cette carrosserie représente aujourd’hui 23,1% des ventes sur ce segment contre… moins de 3% il y a 5 ans à peine !

Parmi les perdants de cette mutation du marché, on trouve sans surprise le break, dont la part de marché est passée de 20,6% en 2010 à 16% l’an dernier, et le monospace, passé de 12,2% en 2013 à 7,9% aujourd’hui. Mais la grande perdante est, finalement la traditionnelle carrosserie 5 portes qui, si elle récoltait encore 68,5% des suffrages en 2011, ne pèse plus aujourd’hui que la moitié des achats (51,2%).

On pourra bien sûr voir dans ces données un reflet de l’adaptation de l’offre, notamment la disparition des monospaces compacts et des breaks de ce segment remplacés par… des crossovers, mais elles illustrent de manière chiffrée la tendance observée depuis plusieurs années.