Les ministres de la mobilité favorables à une refédéralisation

Dans une interview accordée à nos confrères de La Libre, François Bellot, ministre wallon de la mobilité, s’est dit favorable à une refédéralisation de cette compétence, jugeant sa scission «contre-productive pour l’économie». Des propos qui rejoignent ceux de son homologue flamand Alexander De Croo.

Dans son interview, Mr Bellot a déclaré «La régionalisation des compétences en Belgique est un facteur qui ralentit très fortement l'amélioration. La situation actuelle en termes de mobilité est dramatique et pénalisante. Quand je vois l'énergie qu'injecte quotidiennement mon cabinet dans la concertation alors qu'il pourrait la mettre dans le fond des dossiers, c'est terrible».

Une charge financière qui représenterait un coût de «2 à 3%» de notre PIB. Le ministre déplore aussi le fait que chacun des trois ministres compétents ait du mal à se comprendre, constatant «des divisions à tous les étages» et que les administrations respectives aux «visions très différentes» ne parviennent pas toujours à traduire la volonté politique dans la pratique.

Peut-on dès lors espérer une refédéralisation de la mobilité? On n’en est pas encore là…