PSA intensifie l’importation de moteurs depuis la Chine

Devant faire face à une chute inexorable des ventes de diesel, et à une demande croissante de motorisations essence en Europe suite à l’affaire du «dieselgate», le groupe PSA est désormais contraint d’importer ses motorisations essence depuis ses usines chinoises.

C’est ce qu’affirme le quotidien français Les Echos. Le revirement du marché a été d’une telle ampleur en l’espace de quelques mois, que les usines qui fabriquent les moteurs essence se sont très vite retrouvées à saturation.

Le groupe Français aurait donc triplé l’importation de moteurs fabriqués en chine pour satisfaire la demande en Europe. De 50.000 unités initialement prévues, il est désormais question de 150.000 moteurs d’ici 2018. Une opération qui a évidemment un coût certain pour l’entreprise.

La situation devrait toutefois se normaliser dans les mois avenir, notamment avec la mise en service d’une nouvelle ligne de production sur le site de Douvrain (dans le département du Nord) qui produit les moteurs Puretech.