PSA devrait être contraint de débourser 1 milliard d’euros supplémentaires par rapport aux 4,5 milliards initialement prévus. Cette mauvaise surprise est due à «la prise en compte de coûts supplémentaires liés à la transaction».

General Motors a, en outre, annoncé une émission obligataire de 3 milliards de dollars qui a pour but de couvrir les retraites des salariés repris par PSA.

L’optimisme est néanmoins de mise du côté des deux groupes, qui tablent toujours sur une finalisation de la vente d’Opel avant la fin de l’année.