L’accord, d’un montant de 70 millions d’euros, prévoit le développement, au cours des 36 prochains mois, d’une plateforme capable de servir de base à au moins quatre modèles différents «et la première voiture particulière du segment moyen». Les activités iront de la définition du concept, de l’architecture et du style jusqu’à la validation pour la production en masse, en passant par une aide à la mise en production.

Cette plateforme et ce nouveau modèle devraient permettre à Iran Khodro de franchir une nouvelle étape vers la modernité. Aujourd’hui, la gamme se compose majoritairement d’anciennes Peugeot redessinées, vestiges d’un accord avec le constructeur français: la Pars (405!), la Runna (206 Sedan) ou encore l’Arison, un dérivé pick-up de la 405!