Ce premier test, d’une durée d’un an, sera mené sur un échantillon de 50 unités au Royaume-Uni, terre natale de Powervault, en partenariat avec M&S Energy. Ces batteries seront disposées sur des logements sociaux et des écoles du sud-est de l’Angleterre dès juillet.

Selon Renault, la seconde vie de ses batteries permettrait d’en allonger leur durée d’utilisation de 5 à 10 ans avant d’avoir à le recycler. Ce système permettrait en outre de réduire de 30% les coûts du dispositif domestique de Powervault.