Tesla vient en effet d’annoncer l’activation de ces nouvelles fonctionnalités sur un contingent de 1.000 voitures. Ceux-ci devront permettre aux radars d’effectuer une calibration en conditions de circulation réelles avant le déploiement du système à grande échelle.

Un programme qui prendra du temps, puisque le courrier officiel envoyé aux 1.000 conducteurs sélectionnés précise que «le déploiement n’aura lieu qu’après avoir acquis de l’assurance – quant à sa fiabilité – sur plusieurs centaines de millions de kilomètres». Patience donc…