Ce nouveau design se remarque surtout au niveau de la face avant, où la calandre « Single Frame » se fait plus proéminente par l’adoption d’un épais jonc chromé sur sa périphérie. Le capot bombé, les traits marqués, les faibles surfaces vitrées et les feux arrière réunis sous un unique bandeau confèrent une ligne râblée et musclée au Q8. On n’ira clairement pas jusqu’à parler de « l’élégance d’un coupé luxueux 5 portes » comme cité dans le communiqué, mais en matière de style, le Q8 « en jette ».

A bord, on retrouve forcément le nouveau cockpit hautement technologique des dernières A6 et A8, caractérisé par ses deux écrans tactiles qui forment la console centrale. Et bien sûr, les compteurs sont affichés sur un écran personnalisable de 12,3 pouces. Les 4,99 mètres de long, dont 3 dévolus à l’empattement, sont le gage d’une excellente habitabilité, tant pour les passagers que pour le coffre dont le volume varie de 605 à 1.755 litres.

Lors de son lancement en juillet, le Q8 sera proposé avec un 3 litres TDI de 286ch, rapidement rejoint par un TDI de 231ch et un V6 TFSI de 340ch.