Concrètement, la face avant s’offre une nouvelle identité visuelle avec notamment un bouclier plus aéré, une calandre ovale et des phares dont le design s’inspire des bois de renne. A l’arrière, on remarque que le pare-chocs a été redessiné et que les antibrouillards cerclés de chrome sont désormais de forme trapézoïdale. Pour le reste, la révolution esthétique est loin d’être d’actualité. A bord, enfin, aucun changement majeur n’est à épingler.

Pour animer cette Punto Evo, le constructeur propose quatre moteurs différents. En essence, on a le choix entre un bloc de 1,2 litres développant 68 chevaux et un moteur de 1,4 litres fort de 90 chevaux. Le bloc Diesel de 1,3 litres, quant à lui, se décline en deux niveaux de puissance : 76 et 93 chevaux. Ces blocs s’associent tous à une boîte manuelle à 5 rapports. Point barre !

D’après plusieurs sources, cette Punto Evo a peu de chance de débouler un jour dans nos concessions. En effet, l’actuelle Punto Evo devrait laisser sa place à une inédite Fiat 500 « 5 portes » qui sera prochainement dévoilée au Mondial de l’Automobile de Paris. Patience…

La Punto Evo vous fait-elle encore rêver ?