Comme souvent lors des facelifts, le coup de crayon se veut discret et uniquement consacré aux optiques ainsi qu’aux boucliers avant et arrière.

Dans l’habitacle, pas de révolution si ce n’est l’apparition d’écrans de meilleure résolution, de plus grande dimension et entièrement digitaux en option.

Mercedes a davantage travaillé sur les aides à la conduite, en greffant de nouveaux radars et nouvelles caméras à sa Classe C, pour lui permettre d’offrir « une conduite semi-autonome dans certaines situations ».

Sur le plan des motorisations, aucune info officielle n’a été communiquée ! Mais la nouveauté majeure devrait provenir d’une (ou deux) proposition(s) hybride(s) rechargeable(s) baptisée(s) C400 EQ Power, qui lui permettrai(en)t de parcourir 50km en tout électrique.