C’est sûr, la berline, avec son intérieur cuir fine fleur, ses deux rangées de quatre places se faisant face, ses lignes à la fois sobres et luxueuses, et son moteur V12 turbocompressé de plus de 800 chevaux, a de quoi impressionner.

Le prince aurait dit à Poutine : “C'est très confortable”, et aurait même suggéré que la voiture du président russe serait plus belle que sa propre Mercedes. Toute la diplomatie soviétique a du rougir d’aise. Rendez-vous au salon de l'automobile de Moscou, à la fin du mois d’août.