Le champion belge de 73 ans qui a roulé en Formule 1, en endurance ou en rallye-raid a gagné les 24 Heures du Mans en 1969, 1975, 1976, 1977, 1981 et 1982. Il a déjà occupé les fonctions de directeur de courses et a déjà eu l'honneur de donner le départ de l'épreuve mancelle. Nommé grand marshall de cette édition 2018, il pilotera la “leading car”, une Porsche 911 Turbo, qui devancera les concurrents lors du tour de lancement le 16 juin.

Derrière lui, on retrouvera une meute de pilotes parmi lesquels Jenson Button ou encore Fernando Alonso, annoncé comme favori au volant de sa Toyota LMP1.