Pour beaucoup, la ville de Miami, aux USA, fait rêver. D’ailleurs, comme l’indique Stephen Ross, l’un des actionnaires de Liberty Media, propriétaire de la F1 : « Miami ne mérite que le meilleur en matière de musique, de restauration, d’art, de mode, de sport et de divertissement et c’est exactement ce que nous prévoyons avec une course de Formule 1 ici. »

Ainsi, un article concernant la F1 sera discuté lors du prochain conseil municipal, le 10 mai prochain. Si le vote trouve une issue positive, le Grand Prix de Miami pourrait avoir lieu dès la saison 2019 et ce, jusqu’en 2028.

Qu’adviendra-t-il alors du Grand Prix d’Austin, au Texas, l’un des circuits préférés des pilotes et des plus spectaculaires ? Affaire à suivre.