Et une chose est certaine, ce dérivé découvrable sera aussi désirable que le coupé ! Sa ligne affiche la pureté chère aux cabriolets Aston Martin, et ses performances devraient être aussi ébouriffantes que la version fermée.

Sous le capot, le moteur V12 devrait rempiler, avec encore plus de puissance que dans la DB11, qui affiche déjà 608 chevaux. La cavalerie devrait être comprise entre 650 et 700 équidés selon les estimations.

Une rumeur fait même état d'une variante encore plus véloce, dont la puissance pourrait tourner autour des 800 chevaux, histoire d'aller se mesurer à la Ferrari 812 Superfast.

Le coupé DBS Superleggera devrait être dévoilé officiellement dès cet automne ; on peut donc s'attendre à voir débarquer sa carrosserie Volante dès le printemps 2019.