Découvrez tout sur cette marque

Ford Mustang

Entre jeunesse dorée et rêve américain

Véritable icône de l’Amérique d’après-guerre, la première Ford Mustang est dévoilée en concept en 1962 et commercialisée en 1965. Il s’agit de l’archétype de la « pony car », ces coupés-cabriolet abordables, au public majoritairement masculin, et emblématiques de la jeune génération issue du baby-boom. Parmi ses compétiteurs directs encore commercialisés à ce jour, citons notamment la Chevrolet Camaro qui comme, elle jouit d’une image assez luxueuse. Pour autant, c’est également un modèle qui réalise un grand volume de ventes, estimées à 10 millions d’exemplaires en 2018, contre 5 millions pour la Camaro. Particularité de ce modèle, la Mustang ne porte pas sur la calandre le logo Ford mais un logo dédié, représentant un mustang au galop. L’imagerie évoquée est particulièrement efficace puisqu’au-delà de l’idée des performances sportives d’un cheval de course, c’est tout l’imaginaire collectif lié à la conquête de l’Ouest, à la mobilité et à l’autonomie individuelle que Ford fait intervenir et qui trouve un public au sein de cette nouvelle génération de consommateurs. La Ford Mustang aura une influence notable sur le design de nombreux coupés produits depuis les années 60, dont la Toyota Celica et la Ford Capri.

Pourtant, Ford a d’abord des difficultés à définir le public ciblé. Le Mustang I concept de 1962 ne compte que deux sièges, tandis que le Mustang II concept de 1963 en compte quatre, Ford essayant ainsi de jauger l’appétit des consommateurs sur le segment des voitures familiales. La Mustang 1965, commercialisée en avril 1964 et donc qualifiée de « 1964-et-demie » par les puristes pour la distinguer de ses successeurs, sera alors le meilleur lancement du constructeur depuis la Model A de 1927, héritière de la Model T. Restylée à plusieurs reprises au cours des années 60 pour adopter un profil plus massif permettant une motorisation plus lourde, la Mustang I se veut de plus en plus personnalisable, multipliant les options qu’elles soient fonctionnelles ou purement décoratives.

En effet, à partir de 1969, Ford se recentre sur les amateurs de grosses voitures de luxe, et propose une carrosserie visuellement plus imposante sans que les performances ni même l’ergonomie ne suivent pour autant : le modèle 1971, par exemple, offre une visibilité jugée déplorable pour le conducteur. Les ventes s’effondrent, le marché de la Mustang se tournant vers les Ford Pinto ou Maverick aux dimensions plus raisonnables. La Mustang II de 1973, introduite peu avant le premier choc pétrolier, adopte ainsi une consommation et des dimensions réduites, ce qui lui permet d’être compétitive face aux voitures d’importation.

Au fil des générations successives, Ford a su juger assez finement l’appétit du marché haut de gamme, avec des modèles GT à chaque fois emblématiques d’un luxe un peu « flambeur » sur une période donnée, notamment pour la Mustang IV de 1993-2004 ou la Mustang V de 2005-2014. La Ford Mustang VI de 2013, destinée à un marché clairement international, suit cette logique, avec des profils plus larges, plus bas, qui ne sont pas sans rappeler Porsche ou Audi. Signe des temps, c’est la première Mustang conçue en volant à droite en sortie d’usine pour les marchés tels que le Japon, le Royaume-Uni, ou l’Inde. Plébiscité par l’organisme américain de sécurité routière, Ford est néanmoins contraint de rappeler presque 20 000 Mustang 2015, et Takata qui réalise les airbags en rappelle un million.

Découvrez toutes les actualités

Dernières actualités Ford Mustang

Trouvez votre voiture aujourd'hui

Ford Mustang neuves à vendre sur Gocar.be

Trouvez votre voiture aujourd'hui

Ford Mustang d'occassion à vendre sur Gocar.be

Professionnels à la une

Liste des concessionnaires Ford Mustang

Nos partenaires