Découvrez tout sur cette marque

Maserati

Maserati est un constructeur automobile italien spécialisé dans la production de véhicules de sport de luxe. Fondée par les frères Maserati en 1914, l’entreprise fait aujourd’hui partie du groupe Fiat-Chrysler.

Les débuts d’une entreprise familiale

Au premier décembre de l’année 1914, Alfieri, Ettore et Ernesto Maserati ouvrent la « Società Anonima Officine Alfieri Maserati » à Bologne. La contribution de la fratrie au marché de l’automobile est cependant anecdotique jusqu’en 1926 où ils développent leur première création : la Tipo 26. Il s’agit de la première « vraie » Maserati arborant le trident emblématique de la marque. Ce logo, dessiné par le sixième frère Mario, s’inspire de la fontaine de Neptune de la Piazza Maggiore à Bologne.

Au décès d’Alfieri Maserati, les frères peinent à assurer la gestion de l’entreprise. En 1937, ceux-ci revendent leurs parts à la famille d’un grand industriel de Modène, Adolfo Orsi. Les Maserati – liés par un contrat de 10 ans avec Orsi – continuent de développer des modèles afin de concurrencer les automobiles allemandes de Mercedes et Auto Union. En 1939 et 1940, Maserati remporte de manière consécutive les 500 miles d’Indianapolis. Il s’agit du seul constructeur italien à avoir réalisé cet exploit.

Des véhicules compétitifs accessibles à tous

A la sortie du deuxième conflit mondial, la marque présente la A6 1500 au Salon de Genève. Dessinée par Pininfarina, il s’agit de la première voiture sportive de route développée par la marque. En 1957, la 3500 GT est dévoilée et permet à Maserati d’augmenter sa production de véhicules de grand tourisme. Au cours de la même année, Juan Manuel Fangio remporte le Grand Prix d’Allemagne sur le Nürburgring avec une Maserati 250 F. Quelques mois après ses derniers succès, le constructeur est contraint de mettre fin à son expérience sportive suite à des difficultés financières. Le groupe se concentre sur la production de véhicules de route et sous-traite des écuries privées. Les Quattroporte et Ghibli font leur apparition dans le catalogue Maserati dans les années 60. Malgré le succès de ce dernier modèle, la marque peine à faire du profit. En 1968, le constructeur passe sous le joug de Citroën qui équipera sa SM des V6 du constructeur italien. Trois modèles naissent de cette association : la Bora, la Merak et la Khamsin. Le poids de Citroën se faisant sentir jusque dans les formes des nouveaux véhicules, les derniers membres de la famille Maserati actifs dans l’entreprise décident de se retirer du projet dans les années 70. A la faillite de Citroën en 1975, le constructeur tombe sous la houlette du GEPI – une société d’Etat italienne chargée de relancer les entreprises en perdition – puis de Chrysler, qui cherche à se constituer une gamme de véhicules de luxe. C’est ainsi que la Chrysler TC arborera le trident italien.

Maserati sous Fiat Chrysler Automobiles

Depuis 1987, le constructeur appartient au groupe Fiat. Désormais logés à la même enseigne, Maserati et Ferrari entament une impensable collaboration. En 1998, la 3200 GT – symbole de l’entente entre les deux constructeurs – est présentée au Mondial de l’automobile de Paris. Au cours des deux dernières décennies, la marque a continué le développement de ses Quattroporte et Ghibli afin de concurrencer les modèles haut de gamme Mercedes et BMW. Le GranTurismo fait également son apparition en 2007. Maserati continue d’innover en proposant depuis peu un modèle SUV, la Levante.

Modèles Maserati

Parcourez les pages des modèles

Galerie

Découvrez toutes les actualités

Dernières actualités Maserati

Trouvez votre voiture aujourd'hui

Maserati neuves à vendre sur Gocar.be

Trouvez votre voiture aujourd'hui

Maserati d'occassion à vendre sur Gocar.be

Professionnels à la une

Liste des concessionnaires Maserati

Nos partenaires