Description Nissan Qashqai

Videos

Il y a un peu plus de 12 ans, Nissan eut la formidable idée de renouveler le monospace Tino et la berline Almera sous les traits d’un seul et même véhicule : le Qashqai, premier crossover compact du marché.

Si le concept du mélange berline/monospace n’a rien de novateur, ce qui l’est en revanche, c’est le format ! Et contre toutes attentes, c’est en partie grâce à des mensurations réduites que le Qashqai rencontrera un tel succès. Aujourd’hui, malgré une concurrence bien plus dense qu’à l’époque, le crossover nippon conserve sa place de leader du marché.

Le Qashqai de Nissan : entre innovation et sagesse

Lors de la présentation de son Qashqai, Carlos Tavares, Vice-Président de Nissan, annonce que le crossover est le résultat d’un simple constat : le consommateur ne se contente plus de véhicules conventionnels, ternes et convenus. Le Qashqai et sa carrosserie singulière viennent donc assouvir ce besoin de rouler hors des sentiers battus.

S’il est vrai que l’on se retourne sur son passage, le Qashqai reste tout de même bien sage. Si ses lignes se veulent novatrices, elles sentent tout de même le compromis ! On retrouve par exemple la troisième vitre arrière, si chère aux berlines, ainsi qu’une bouille qui rappelle presque tous les SUV. Du nouveau oui, mais pas au détriment des ventes !

Cette stratégie inclusive fonctionnera d’ailleurs à merveille puisqu’en 7 ans de carrière, le Qashqai sera vendu à plus de 2 millions d’exemplaires. Mais cette aptitude à plaire au plus grand nombre n’est pas le seul ingrédient de cette recette gagnante.

En effet, le Qashqai combine avec brio toutes les qualités que l’on pourrait attendre d’une citadine familiale. Il offre un espace confortable, une capacité de chargement dans la moyenne, une très bonne tenue de route et obtient 5 étoiles au test NCAP.

Nissan peaufine son Qashqai

En 2010, le crossover subit un léger restylage, dont le but est de proposer quelques évolutions, sans dénaturer l’ensemble. Car, mine de rien, le petit Qashqai détrône le Rav4 de Toyota en terme de volume de ventes !

Il prend donc quelques grammes d’allure, surtout au niveau de sa face avant. On relève également plusieurs améliorations au niveau équipement et technologie. Dans l’ensemble, le Qashqai reste fidèle à lui-même, mais en mieux.

Mais le constructeur nippon n’a pas dit son dernier mot. En 2014, après plus de 2 millions d’exemplaires écoulés, il prouve une fois de plus que son crossover mérite sa place de leader, même en présence d’une concurrence de plus en plus rude.

Le second millésime du Qashqai est presque un sans-faute. Il semblerait que Nissan ait pris note de tous les petits défauts relevés par la presse spécialisée afin de les corriger un par un. Ainsi, on retrouve un Qashqai aux finitions plus soignées, aux matériaux de meilleure qualité, à la technologie modernisée et à la modularité multipliée.

Lire plus