Description Renault Scenic

Videos

Le Scénic est le premier monospace compact de la marque au losange. Il rencontrera un franc succès et le concept sera d’ailleurs la source d’inspiration principale de la concurrence qui misait jusqu’alors uniquement sur les grands monospaces.

Renault Scénic : la praticité compactée

La première version du monospace est lancée aux côtés de la Mégane, en 1995. Il s’agit de l’une des sept variantes de carrosserie du modèle. Le monospace en reprend donc le châssis, la boîte de vitesse et les moteurs mais aussi ses lignes. Cependant, face au succès immédiat, le Scénic de Renault initie une route indépendante de la gamme Mégane dont il perd l’inscription sur le hayon dès la deuxième phase en 1999.

Cette première version du Scénic sera vendue à plus de 2,8 millions d’exemplaires avant d’être retravaillée en 2003 à l’occasion du lancement de la deuxième génération. Face à une concurrence de plus en plus musclée, le constructeur modernise son monospace.

Tout comme la version berline, il adopte une ligne de coffre bombée, ainsi que des traits généralement plus anguleux. Il se décline dorénavant en deux versions : une version courte de 5 places et une version longue de 7 places. Cependant, quelle que soit la version, le Scénic figure parmi les monospaces les plus spacieux du segment.

En 2009, le Scénic de Renault subit un restylage, la troisième génération du monospace compact sera présentée au salon international de Genève. Encore une fois, le but est de répondre à une concurrence rude, le Picasso de Citroën occupe d’ailleurs la tête des ventes. A cette occasion, le monospace de Renault adopte des lignes plus arrondies sans pour autant rompre totalement avec le design antérieur. Il perd définitivement l’appellation Mégane jusqu’alors présente sur les montants des portes arrière.

Renault Scénic : le monospace qui concurrence les SUV

Après avoir défendu sa place de leader sur le segment des monospaces compacts, le Scénic doit à présent affronter la concurrence des SUV. Et pour ce faire, le constructeur fait le choix de rompre définitivement avec son concept original imaginé il y a plus de 20 ans.

La quatrième génération du Scénic est ainsi complètement revue : on retrouve un crossover robuste aux lignes singulières qui lui confèrent un petit côté sportif. Un côté sportif qui est d’ailleurs renforcé par les énormes jantes de 20 pouces proposées de série.

A l’intérieur, le Scénic profite d’un soin particulier apporté aussi bien au confort, qu’à la praticité. L’espace dans l’habitacle est augmenté de 4 cm au niveau des genoux et de 2 cm au niveau des épaules. La sensation d’espace est accentuée par le toit panoramique et le remplacement des montants imposants. La planche de bord quant à elle, est quasi identique à celle de la Mégane et de la Talisman : écran tactile et lignes épurées sont de mise.

A l’arrière, la praticité est largement améliorée par rapport à la version antérieure. Le Scénic s’équipe enfin de banquettes coulissantes et amovibles : ainsi, son volume total atteint 506 litres. Par ailleurs les nombreux rangements répartis dans l’habitacle offrent 63 litres supplémentaires.

Lire plus