Montres

Article image

L'interview minute: Jan Van Diermen, Brand Manager Benelux Baume & Mercier

Nous nous sommes demandés comment s'allier avec une marque exclusive comme Shelby ? Et surtout, si les déçus de l'an dernier seront satisfaits avec cette nouvelle collection, à nouveau limitée ?

Article image

Bentley: Prenez le contrôle du Bentayga avec votre poignet!

Non, il n'est pas encore possible de conduire le SUV Bentley avec une montre. Par contre, pour observer la vitesse de croisière, gérer les sièges massants ou la climatisation, pas de problème ! Et ce, grâce à l'Apple Watch et une application spécialement développée par Bentley. Et oui, la smartwatch a encore frappé ! Pour les plus nostalgiques de belles « mécaniques », rappelons que Breitling a développé un tourbillon Mulliner qu'il est possible de cocher dans la liste d'options du mastodonte.

Article image

Bell & Ross BR-X1 RS16 : Réservée aux spectateurs de la F1!

Après avoir fait sensation en dévoilant le concept automobile AeroGT, les Français de Bell & Ross mettent maintenant en avant leur partenariat avec l'écurie Renault Sport F1. Ainsi, à l'occasion du Grand Prix de Chine, ils ont offert aux pilotes maison, Kevin Magnussen et Jolyon Palmer, les deux premiers exemplaires de la BR-X1 RS16. Ces chronographes, au boîtier (45 mm) rappelant l'aéronautique si cher à la marque, arborent les couleurs noir et or de l'écurie F1. Que ce soit l'édition squelette ou tourbillon, toutes deux font appel à des matériaux légers et rigides tels que le Carbone Forgé®, le titane, la céramique et le caoutchouc. A neuf heures, un insert « cale-pousse » a été intégré au boîtier pour assurer une meilleure prise en main lors de l’activation des fonctions du chronographe, même muni de gants de course. Attention, les BR-X1 RS16 ne seront commercialisées que dans les paddocks des Grands Prix ! Avec 250 exemplaires pour le squelette et 20 pour le tourbillon, le prix ne devrait pas être donné… 

Article image

Chopard : Chopard & la Mille Miglia

Depuis 1988, Chopard est partenaire et chronométreur officiel de la Mille Miglia, “ la corso piu bella del mondo ”, qui relie chaque année Brescia à Rome et retour. Lancée la même année à l’occasion de cette course, la collection de montres Mille Miglia est devenue au fil des ans une figure de proue de la Maison Chopard. En 2015, Chopard revisite entièrement ce classique en donnant naissance à la collection Mille Miglia GTS (pour Grand Turismo Sport). Cette nouvelle collection, constituée d’un chronomètre trois aiguilles et date, d’une réserve de marche et d’un chronographe, voit l’introduction d’un mouvement manufacture Chopard : pour la première fois, les modèles chronomètre et réserve de marche seront équipés d’un mouvement Chopard issu des ateliers de Fleurier Ebauches. Le design de ces nouvelles créations renouvelle l’esprit Classic Racing incarné par la collection Mille Miglia tout en restant fidèle aux codes des modèles créés durant les vingt-cinq dernières années. Les modèles Mille Miglia GTS Automatic, Power Control et Chrono sont l’illustration de ce renouveau, et avec leurs courbes masculines, sont inspirés des voitures classiques ayant participé à la course entre 1940 et 1957. Leurs boîtiers de 43 mm de diamètre pour les versions Automatic et Power Control, et de 44 mm pour la version Chrono, présentent des cornes pointues, courtes et à la chute travaillée – pour un confort optimal au porté – tandis que les aiguilles, facettées, renforcent leur caractère sportif. Réserve de marche de 60 heures – contrôle COSC.

Article image

Oris : Oris & Williams

Pour la toute première fois, la relation de plus  en plus étroite entre les montres Oris et les prestigieuses écuries Williams, a donné naissance, non plus seulement à une pièce spécifique, mais bien à une nouvelle collection de montres. La gamme se compose de deux modèles : l’Oris Williams Day Date et son boîtier en acier inoxydable de 42 mm et l’Oris Williams Chronograph dont le boîtier de 44 mm est lui aussi en acier inoxydable. Sur les deux versions, le design inédit du boîtier fait écho à la silhouette d’une Formule 1 Williams. Celui-ci présente un boîtier profilé similaire à celui d’une voiture de course et des cornes intégrées qui reprennent la forme du nez conique typique des F1. La couronne ressemble à l’embrayage de la voiture et l’aiguille du chronographe, une fois remise à zéro, est placée à 8 heures sur le guichet, comme sur les tableaux de bord des voitures de course d’antan. La  Day Date se pare d’un noir que vient rehausser le traditionnel bleu de l’écurie Williams. La version chronographe présente pour sa part un cadran noir  dont le guichet et l’aiguille des petites secondes sont habillés de bleu. Avec bracelet caoutchouc noir ou acier inox.

Article image

Eberhard & Co. Champion V Targa Florio : Une édition spéciale pour la 100ième édition!

En 1906 s'élançaient les premiers concurrents de la Targa Florio. Cent-dix ans plus tard, on peut dire sans se tromper que cette course est devenue mythique ! Et ça, la Maison suisse Eberhard & Co., attachée à l'Italie de par ses dirigeants, l'a bien compris. Car pour la centième édition de la course, qui ne s'est arrêtée qu'en temps de guerre, Eberhard & Co. sera le chronométreur officiel. Mais surtout, tous les participants se verront remettre un chronographe automatique spécialement créé pour l'occasion. Le cadran en est l'élément le plus marquant, avec le logo Targa Florio de la centième édition, dont le style et les couleurs rappellent les courses automobiles. Étanche à 50 m, le modèle Champion V est doté d’un boîtier en acier de 42,80 mm, monté sur un bracelet en cuir. Seulement 200 modèles seront produits, dont 115 pour les concurrents et quelques VIP. Les 85 exemplaires restants s'échangeront aux alentours des 2.840 euros.

Article image

Baume & Mercier Capeland Shelby Cobra 1963 : La belle aventure continue…

Après une première collaboration couronnée de succès l'an passé, Baume & Mercier s'associe de nouveau à Shelby et sa célébrissime Cobra. Mais cette fois, la voiture qui inspire le garde-temps n'est pas n'importe quelle Cobra. Il s'agit de la CSX2128 289 FIA qui, à partir de 1963, flanquée du numéro 15, a décroché de nombreux podiums, faisant d'elle l'une des plus victorieuses de l'histoire de la marque. Ses couleurs noir et jaune se retrouvent donc logiquement sur les nouveaux garde-temps Baume & Mercier. Le boîtier de 44 mm enferme toujours un mouvement mécanique automatique. Les deux bandes rappelant la voiture de course apparaissent cette fois, discrètement, à  l'horizontale dans le bas du cadran tandis que le numéro 15 se montre sur le fond saphir transparent. Le modèle Compétition, avec un bracelet caoutchouc, s'échange contre 4.100 euros. Pour plus de confort, le bracelet alligator doublé de veau caoutchouté est un régal à porter. Comptez alors 4.400 euros et surtout, ne traînez pas car les deux éditions sont limitées à 1963 exemplaires…

Article image

Raidillon : Raidillion & Francorchamps

“ C’est le virage le plus incroyable. C’est comme voler en rase-motte et voir apparaître une montagne devant nous. Vous avez l’impression que vous entrez dans la route et soudain vous grimpez. C’est la plus belle sensation qu’un pilote puisse éprouver ”. Voilà comment Michaël Schumacher définissait, il y a quelques années, le redoutable virage devenu mythique sur le merveilleux circuit de Francorchamps. L’idée était donc naturelle, pour quelques passionnés de sport automobile et de montres mécaniques, de donner naissance à un garde-temps sport-chic avec un style et un caractère très reconnaissable. C’était chose faite en 2001, en se basant exclusivement sur des mouvements horlogers mécaniques fabriqués en Suisse, intégrés dans des montres en séries limitées de 55  exemplaires… et  couverts d’une garantie de 5 ans ! Retrouvez l’émotion et l’atmosphère des années 50 avec la collection ‘ Generation Timeless ’ de Raidillon. Ce cadran ivoire apporte à la montre une touche d’élégance bien venue, dans un boîtier de 42 mm aux couleurs contrastées. Comme de coutume, seuls 55 exemplaires de cette pièce seront réalisés. Mouvement automatique Valjoux.

Article image

Rolex : Telle une icône de cinéma

Telle une icône de cinéma, la Daytona de Rolex occupe une place unique dans l’univers des montres, car elle séduit hommes et femmes avec une égale intensité, éveillant en chacun un désir irrationnel et dévorant. Fait remarquable, son design n’a pas beaucoup changé au cours des cinquante ans de son histoire. C’est en 1959 que Rolex s’associe au circuit américain Daytona International Speedway, conçu pour accueillir des courses d’endurance, et devient sponsor des 24 heures de Daytona. La montre Rolex 6238 va servir d’inspiration pour l’élaboration de la future montre Daytona : à tel point qu’elle sera baptisée par certains “ pré-Daytona ”. Une association avec le monde de la course automobile qui sera déterminante dans cette Succes Story sans pareille. Et pourtant, le modèle ne séduit pas tout de suite. Il faudra attendre la fin des années 60 pour que le mythe prenne forme. En 1963, commence la production de la première “ cosmograph ”, dotée au début d’un mouvement Valjoux. Échelle tachymétrique gravée sur la lunette et compteurs d’une couleur différente de celle du cadran, répondent à l’exigence de vérifier plus facilement les temps dans des conditions de visibilité difficile. Entre 1963 et 1973, certains compteurs seront dotés de sous-compteurs munis d’index carrés, d’une couleur qui tranche complètement avec celle du cadran, et d’une minuterie absolument contrastée : ce sont les “ Paul Newman ” qui constituent aujourd’hui encore les montres Daytona les plus convoitées. La tradition de course automobile se perpétue encore sur le circuit du Daytona International Speedway. Dans ce gigantesque amphithéâtre de 4 km de circonférence, se tiennent chaque année des compétitions automobiles totalement prestigieuses telle que la Rolex 24 At Daytona. Cette épreuve d’endurance de 24 heures, qui fait figure de pendant américain des 24 heures du Mans, est considérée par les pilotes les plus chevronnés comme étant l’une des plus difficiles au monde. En cinquante ans, le Cosmograph Daytona a lui aussi créé son propre mythe. Après avoir fait appel à divers mouvements tiers, il est depuis l’année 2000 motorisé par le 4130, un mouvement chronographe mécanique à remontage automatique conçu et produit par Rolex – qui est d’autre part le premier et unique calibre chronographe de la marque. Les points forts de la montre : – Un embrayage vertical qui permet une limitation de perte d’amplitude une fois la fonction chronographe enclenchée. – Un spiral Parachrom antichoc et antimagnétique. – 72 heures de réserve de marche. – Un stop-secondes pour les maniaques de la précision horaire.

Article image

Jaeger : Jaeger LeCoultre & Aston Martin

La montre AMVOX2 DRS Transponder s’inscrit dans la collaboration technique entre les maîtres horlogers des ateliers Jaeger-LeCoultre et les spécialistes d’Aston Martin. Ce garde-temps s’appuie sur le mécanisme à déclenchement vertical déjà présent sur les modèles de la gamme AMVOX2 pour donner naissance à une innovation majeure : le premier mécanisme à contrôler le système de verrouillage centralisé d’une voiture de luxe. Exclusivement conçu à l’intention des propriétaires de DBS, ce garde-temps est capable d’activer ou de désactiver le système de verrouillage de la voiture par une simple pression sur le verre de la montre, au moyen d’un circuit spécialement miniaturisé et développé pour se loger sous le cadran d’une montre poignet. Avec ce modèle, l’expérience Aston Martin débute avant même de rentrer dans la voiture. Le système mis au point par Jaeger LeCoultre actionne une série de leviers qui transmettent instantanément des impulsions pour piloter le  chronographe. Le cadran adopte la  disposition à 270° pour rappeler le compteur automobile, tandis que la couronne est dessinée comme le  bouchon de réservoir d’essence des Aston Martin.