ESSAI Bentley Bentayga : Mode superlative

|

Qui devinerait que, sous la carrosserie du plus luxueux SUV du monde, se cachent les entrailles de l'Audi Q7 ? Qu'importe, les ingénieurs Bentley se sont régalés pour nous concocter le summum du luxe haut perché. Nous sommes allés l’essayer en Californie.

En toute simplicité…

Débutons par la question qui fâche ! Que vient faire Bentley dans le segment des SUV ? Suit-il le succès des Porsche Cayenne ? Anticipe-t-il les arrivées prochaines des Rolls-Royce et autre Lamborghini ? Wolfgang Dürheimer, le patron allemand de Bentley (groupe VW oblige) nous livre l’explication… "Les gens qui conduisent une Bentley n’ont évidemment pas qu’une voiture dans leur garage, sans doute 5 ou six. Et quand il pleut, ils ne prennent pas leur cabriolet. Mais beaucoup veulent une Bentley, or nous n’avions pas de SUV dans la gamme, il fallait donc que nous en ayons un pour ne pas rater ces opportunités.

La preuve, les pré-commandes sont nombreuses, il y a un réel engouement pour ce produit "unique". En tout cas, si l’on s’en tient aux prévisions de ventes (mondiales) de Bentley pour son Bentayga - 5.500 au moins - on comprend que ce sera un élément majeur de la gamme vu les 10.000 unités écoulées par an, tous modèles confondus ! Venons-en au produit. Un grand SUV, c’est clair. Luxueux, efficace, nous verrons que tout cela est avéré. Joli ? Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, vous jugerez mais, après l'avoir scruté sous toutes les coutures, les lignes nous paraissent trop classiques, trop 

"passe-partout". Soit, chacun appréciera, ou pas !

L'électricité au secours des suspensions

En tout cas, ce n’est pas la plus grande Bentley qui soit : avec 5,14 mètres, elle est moins longue qu’une Mulsanne. Elle n'est pas très haute non plus (pour un SUV s'entend) : ses designers ont voulu qu'elle soit plus proche d'une berline que d'un 4x4, un Range par exemple paraîtra bien plus haut perché. Le Bentayga n’est pas non plus le plus lourd, et ce grâce à sa carrosserie qui fait la part belle à l’aluminium. Pour autant, son poids avoisine les 2,5 tonnes ! Pour mouvoir la bestiole, il fallait du solide  : rien de moins qu'un bloc en W avec ses 12 cylindres sortant 608 chevaux mais surtout un couple démentiel de 900 Nm ! Inutile de vous dire qu’avec une cavalerie pareille, tous les exercices, de la route au circuit en passant par le sable et les chemins escarpés, sont bons pour ce vaisseau amiral ! C’est d’ailleurs ce que nous avons pu vérifier tout au long de notre périple au sud de Los Angeles, jusqu’aux frontières du Mexique. Un circuit de vitesse au milieu du désert pour admirer la tenue de route diabolique offerte grâce aux suspensions pneumatiques mais surtout à cette innovation majeure qu'est le "Bentley Dynamic Ride". Ce dernier utilise une technologie inédite de contrôle actif de roulis fonctionnant sous un courant de 48 Volts. C'est grâce à ce "boost" électrique inédit dans l'automobile qu'une puissance suffisante est générée pour affronter les appuis les plus tendus. Cela fonctionne tellement bien, les vitesses en virage peuvent être si élevées (surtout pour un SUV de ce gabarit), que ce sont les pneus qui montrent les premiers signes des limites physiques avec les crissements de rigueur. Et l’on peut vous dire, qu’alors vous êtes, très, très vite sur le bitume !

Sky is the limit

Même sentiment de sécurité dans les chemins caillouteux et le sable californien. La hauteur de caisse, les larges roues (de 20 à 22 pouces), les protections sous le moteur et bien sûr les 4 roues motrices offrent au Bentayga l’assurance des excellents baroudeurs… Mais toujours avec charme et élégance, histoire de ne pas abîmer les peintures spéciales de ce bijou  sur roues.

Evidemment, le domaine de prédilection pour essayer pareil engin, c’est de prendre une longue bande autoroutière et de s’installer à l’arrière. Là, on s’étonnera d’un (relatif) manque d’habitabilité vue la taille respectable de l’engin. Idem pour le coffre (magnifiquement fini) qui n’est guère plus grand que celui d'une "simple" VW Passat. Mais bon, soulignons la qualité des matériaux. Des cuirs en particulier, dont vous pouvez choisir le grain et nombre de couleurs différentes. Sachez qu’il faut entre 12 et 13 vaches - spécialement élevées pour l’occasion - pour habiller l’intérieur d’un Bentayga !

Déjà fort bien équipé à la base - que ce soit en confort comme en sécurité -, tous les accessoires supplémentaires sont envisageables. Entre les tablettes d’ordinateurs en aluminium, le bar frigo à champagne et ses coupes en cristal ou encore une montre Breitling Tourbillon en or massif pour remplacer la "vulgaire" tocante trônant sur le tableau de bord... Petit détail : outre que cela vous sera facturé plus de 150.000 euros, les concepteurs ne peuvent en produire que quelques exemplaires par an… déjà tous vendus pour cette année ! Derniers kilomètres d’essai à bord de notre Bentayga "Azure purple", au volant cette fois pour confirmer cette impression de carrosse roulant sachant se débrouiller en toutes circonstances. On pourra encore ergoter sur quelques détails de finition et autres boutons plastiques empruntés au cousin Audi mais l'ensemble ne manque pour autant ni de style ni de panache.


Conclusion

Cet engin diabolique nous en a mis plein les mirettes. D'abord par son luxe hors du commun, ensuite par un confort et surtout une tenue de route qui font vite oublier que l’on se trouve à bord d'un véritable paquebot sur roues.

Après, parler des consommations gargantuesques, du prix, des options aussi chères que nombreuses ou encore de quelques détails de conception… Tout cela ne pèsera pas bien lourd pour les acheteurs potentiels au portefeuille bien garni. Une seule chose compte pour eux : que cela soit une véritable Bentley digne de ce nom. Et de ce côté-là, aucun doute n'est permis !


Le Bentayga en quelques chiffres

Moteur : 12 cylindres en W, 6.000cc; 608ch à 5.250tr/min ; 900Nm de 1.250 à 4.500 tr/min.

Transmission : aux quatre roues.

Boîte : ZF auto à 8 rapports.

L/l/h (en mm) : 5.141/1.998/1.742

Poids à vide (kg) : 2.422

Volume du coffre (l) : 430

Réservoir (l) : 78

0 à 100 km/h (sec) : 4,1



Points positifs

Efficacité en toutes circonstances

Performances détonantes              

Confort de haut standing

Présentation intérieure

Qualité des matériaux


Points négatifs

Consommations très élevées

Habitabilité arrière & coffre

Quelques détails de finition

Prix…


Prix : 215.000 € TVAC

Puissance : 608 ch

V-max : 301 km/h

Conso. mixte (l/100km) : 12,8

CO2 (g/km) : 292