ESSAI Smart Fortwo Cabrio: sous les pavés, la plage

|

En se découvrant d’une toile à défaut d’un fil, la reine des villes s’émancipe de la cité, pour mieux nous faire rêver aux doux mois d’été.

La smart fortwo s’est découverte au cœur de l’hiver, pour être sûre de débarquer à temps pour les beaux jours. Le toit a été découpé par le sous-traitant allemand Webasto et est remplacé par une toile (disponible en 3 couleurs : bleu jean, rouge ou noir) avec lunette en verre dégivrante. Elle s’entrouvre comme un toit ouvrant ou disparaît complètement vers l’arrière. En ôtant les barres latérales (qui se rangent alors dans le coffre), on obtient un vrai cabriolet. Le tout s’ouvre et se ferme complètement en 12 secondes et la manœuvre peut s’effectuer en roulant (même à fond…) ou à l’arrêt. Et même à distance, via la télécommande.

Ça crépite au grand air

La fortwo Cabrio ne craint pas l’autoroute (surtout avec le tricylindre 900cc turbo 90ch piqué à la Renault Twingo), même si le clapotis du vent sur la toile joue les caisses de résonnance. L’engin s’apprécie davantage sur les petites routes, toit ouvert, où l’on se délecte du crépitement de l’échappement. Mais ce cabrio brille surtout en ville, où il saute d’une ruelle à l’autre et fait demi-tour dans un mouchoir de poche. Cette propulsion n’a pas besoin de faire fumer ses pneus pour réaliser des donuts : elle tourne sur elle-même ! Quant à la boîte de vitesses à double embrayage, elle a perdu le caractère convulsif de l’ancienne unité robotisée. Et la suspension ne nous fait plus sauter les plombages entre deux pavés...

Smart fait toutefois payer assez cher les plaisirs du grand air car cette découvrable est privée de la version de base (61ch) du 1.0 atmosphérique (lui aussi d’origine Renault). Et elle est équipée d’office de la boîte robotisée. Ce mini-cabrio coûte donc près de 16.000 euros (et 1.000 de plus pour la 0.9 turbo). A terme, le prix de base tombera à 14.500 euros avec l’arrivée de la version manuelle. Mais dans tous les cas, à équipement équivalent, le cabrio coûte environ 3.250 euros de plus que le coupé. C’est le prix à payer pour s’offrir un vent de liberté...

Conclusion

La nouvelle smart fortwo est meilleure que jamais et s’apprécie encore davantage en cabriolet. Dommage qu’elle soit si chère !


La fortwo Cabrio 1.0i twinamic en quelques chiffres

 • Moteur : 3 cylindres en ligne, essence, 999cc, 71ch à 6.000tr/min, 91Nm à 2.850tr/min.

 • Transmission : aux roues arrière.

 • Boîte : robotisée à 6 rapports.

 • L/l/h (mm) : 2.695/1.663/1.552

 • Poids à vide (kg) : 975

 • Volume du coffre (l) : de 260 à 340

 • Réservoir (l) : 28

 • 0 à 100 km/h (sec) : 15,5


Points positifs

Elle met du soleil dans la vi(ll)e

Maniabilité exceptionnelle en ville

Système de capote bien pensé

Boîte robotisée réussie

Moteur 900cc turbo pétillant

Rapport gabarit/habitabilité


Points négatifs

Supplément élevé par rapport au coupé

Pas de version de base

Pas (encore) de version à boîte manuelle

Bruits de vent sur autoroute

Vite sous-vireuse hors ville

 

Prix : 15.892 € TVAC

Puissance : 71 ch

V-max : 151 km/h

Conso. mixte: 4,3 l/100km

CO2: 99 g/km