ESSAI Citroën C4: repartie pour un tour

A défaut d’adopter la nouvelle base technique de la Peugeot 308, la Citroën C4 2015 progresse quand même dans beaucoup de domaines…

La comparaison peut sembler cruelle : alors que sa cousine et néanmoins concurrente de chez Peugeot bénéficie d’une toute nouvelle plate-forme, la C4 doit quant à elle se contenter de ses anciens dessous pour encore au moins deux ans. Cela dit, sans vouloir traiter la C4 de vieille casserole, c’est quand même dans ces dernières qu’on fait les meilleures soupes ! Cette petite familiale fait d’ailleurs toujours partie des voitures les plus confortables de sa catégorie, et ce sentiment a encore été renforcé grâce à une meilleure isolation aux bruits de vent. Cela rend l’habitacle - à la finition irréprochable - encore plus agréable à vivre. Dès le deuxième niveau d’équipement, on bénéficie aussi d’un nouvel écran tactile. Mais contrairement à ce qui a été fait sur C4 Cactus et 308, la climatisation est toujours réglable via des boutons traditionnels. Une excellente nouvelle !

En revanche, la nouvelle C4 n’échappe pas aux dernières aides à la conduite en vogue dans le segment (freinage d’urgence et autres), ni aux phares plus modernes, bardés de diodes. Ce dernier point est d’ailleurs, avec les jantes, à peu près le seul élément permettant de la différencier de l’ancienne. Les propriétaires de cette dernière apprécieront car ils n’auront pas le sentiment de rouler dans une «vieille bagnole».

A noter aussi l’apparition de la fonction massage pour le conducteur, en option bien évidemment.

Diesels plus modernes

Comme la C4 Cactus, la nouvelle C4 bénéficie enfin des nouveaux moteurs 1.6 BlueHDI, en versions 100 ou 115 chevaux. Souples, discrets et économes, ils constituent un excellent choix pour les gros rouleurs. La version la moins puissante peut bénéficier du système Stop&Start en option. Ainsi équipé, sa consommation officielle tombe à 3,3l/100km, soit 86g CO2/km. Etonnant pour une voiture ne bénéficiant pas de la plate-forme allégée de la 308 !

Ceux qui abattent moins de kilomètres se tourneront toutefois vers l’excellentissime 3 cylindres essence 1.2l 130ch, désormais proposé avec une remarquable boîte automatique 6 rapports, qui sera également disponible sur le diesel dès cet été.

Lors d’un bref essai, nous avons pu constater que si la C4 n’avait pas perdu son côté un peu pépère, sa tenue de route était quand même toujours de bon niveau, et surtout que son confort était toujours au top. Elle mérite donc totalement son appartenance à la famille Citroën !

Cela suffira-t-il à relancer une carrière qui était plus qu’honorable jusqu’à la sortie de ses rivales les plus récentes (Golf VII et Peugeot 308 nouvelle génération) ? On ne peut que le souhaiter à Citroën, même si les prix de la C4 ne permettent malheureusement pas de faire la différence face à ces propositions plus modernes.

Conclusion

Bonne remise à niveau, même si la comparaison avec la 308 n’est pas facile pour cette C4 jouant surtout la carte du confort.

+

Confort

Mécaniques modernes

Bonne boîte auto

Meilleure ergonomie que Peugeot 308

-

Cache difficilement certaines rides

Moins dynamique qu’une Peugeot 308

La Citroën C4 BlueHDI 115 en quelques chiffres

Moteur : 4 cylindres en ligne, turbo diesel, 1.560cc; 115ch; 300Nm

Transmission : aux roues avant

Boîte : manuelle à 6 rapports

L/l/h : 4.329/1.789/1.491 mm

Poids à vide (kg): 1.380

Coffre (l) : 408

0 à 100 km/h (sec.) : 11


Prix : 23.800 € TVAC

Puissance : 115 ch

V-max : 194 km/h

Conso. mixte : 3,6 l/100km

CO2 : 95 g/km