ESSAI Mitsubishi ASX : Pas de dépenses inutiles

Le crossover compact de Mitsubishi s'est refait une beauté. Mais c'est moins avec les yeux qu'on apprécie le changement… qu'avec les oreilles.

Esthétiquement, on a rarement vu mise à jour si symbolique : nouvelles jantes en alliage bicolores pour certaines finitions, protections noires de passages de roue, légères retouches du volant et de l'insert entourant le système d'info-divertissement et voilà, merci, au revoir…

Mécaniques identiques

Techniquement, rien n'a changé. Plutôt qu'une découverte, notre essai d'une version 1.6 DI-D fut donc une piqûre de rappel qui, ma foi, n'a pas été inutile. Nous avons en effet éprouvé un certain plaisir à reprendre le volant de ce crossover compact qui ne peut cacher ses gènes. Mitsubishi a en effet le rallye(-raid) dans le sang et quelque part, ça se ressent dans l'ASX. Son confort ferme un peu germanique, la précision de sa direction et de sa commande de boîte, la prise très directe de l'embrayage…

Tout cela donne l'impression d'une voiture qui a envie d'en découdre. Non qu'on ait affaire à un chien fou, l'ASX restant évidemment très civilisé au quotidien. Mais si on nous disait que Ralliart, la branche sportive de Mitsu, avait mis son petit grain de sel dans les réglages, nous ne serions pas étonnés. L'ASX adore les virages pris à la corde et les relances de barbare. Car oui, les 115 chevaux de notre modèle d'essai sont relativement modestes, mais les 270 Nm qu'il envoie dès 1.750 tours n'ont aucun mal à gérer les quelque 1.400 kg.

Vitrage

Mais comme la vie n'est pas que jeu, nous avons dû aussi passer par l'autoroute, et c'est là que s'est manifestée la mise à jour la plus importante. Il faut dire qu'à froid et dans l'effort, le 1.6 diesel est assez sonore. à vitesse stabilisée par contre, et alors que le compte-tours frôle les 3.000 tours à 120 km/h, plus rien, silence à bord. Merci le nouveau vitrage un peu plus épais, qui fait énormément de bien à l'insonorisation.

Conclusion

L'ASX a bien fait de se rappeler à notre bon souvenir, même si on sent que Mitsubishi préfère consacrer ses budgets au développement de la prochaine génération.

Points positifs

Insonorisation en progrès

Sensations dynamiques

Reprises du 1.6 DI-D généreuses

Points négatifs

Look quelconque

1.6 DI-D sonore dans l'effort

Concurrence très rude

L’ASX 1.6 DI-D AWD en quelques chiffres

Moteur : 4 cylindres turbo diesel, 1.560cc; 115ch à 3.600tr/min; 270Nm à 1.750tr/min.

Transmission : intégrale "on demand".

Boîte : manuelle 6 rapports.

L/l/h (mm) : 4.295/1.810/1.625

Poids à vide (kg): 1.445

Volume du coffre (l) : 419 – 1.219

Réservoir (l) : 60

0 à 100 km/h (sec.) : 11,5

Les autres motorisations

1.6 MIVEC 2WD : 115ch, 5,7l/100km, 183km/h, 19.990 euros TVAC.

1.6 DI-D 2WD : 115ch, 4,6l/100km, 182km/h, 24.890 euros TVAC.

2.2 DI-D 4WD : 150ch, 5,8l/100km, 190km/h, 33.790 euros TVAC.

Prix : 24.890 € TVAC

Puissance : 115 ch

V-max : 180 km/h

Conso. mixte : 5 l/100km

CO2 : 132 g/km