L’électrification de la gamme se poursuit chez Nissan. Après la Leaf, c’est l’utilitaire NV200 qui entre de plein pied dans l’ère «zéro émission». Baptisé e-NV200, il se décline en deux modèles distincts : un transporteur de personnes dénommé Evalia et un fourgon tôlé. Le premier devrait logiquement intéresser les compagnies de taxis et autres sociétés spécialisées dans les navettes. Le second, quant à lui, va répondre aux attentes des professionnels de la livraison et, bien sûr, à de nombreux artisans voulant s’offrir une image Eco-Friendly.

Cela dit, ce fourgon n’est pas là que pour garantir une chouette image de marque. Il dispose en effet d’un volume utile de 4,2 m3, peut supporter une charge de 770 kg et embarque deux europalettes. Impressionnant, non ? Le e-NV200 Evalia a, pour sa part, d’autres qualités. Nous avons eu le plaisir de les découvrir…

Véritable transporteur

Pour rappel, l’Evalia est à considérer comme le ludospace du constructeur japonais. De par ses dimensions, il se positionne toutefois un cran au-dessus des Renault Kangoo, Fiat Doblo et autres Ford Tourneo Connect. Si le modèle se révèle plus spacieux, il joue aussi la carte «esprit de famille» au quotidien. Les rangements et aspects pratiques y sont nombreux. Et, bien sûr, la modularité y est d’actualité. Si la banquette arrière (60/40) ne glisse malheureusement pas sur des rails pour offrir plus d’espace au niveau des jambes, elle peut néanmoins se rabattre en portefeuille pour libérer un beau volume supplémentaire. Banquette en place, le coffre dispose d’un volume de 2,27 m3, une valeur chiffrée largement suffisante pour transporter les bagages des cinq occupants. Pas mal !

Conduite douce

En reprenant à son compte la chaîne cinématique de la Leaf (un moteur électrique synchrone à courant alternatif de 109 chevaux alimenté par un pack de batteries lithium-ion), ce ludospace ne crée pas la surprise. En réalité, on retrouve tout ce qui fait le charme de Leaf : puissance immédiatement disponible et silence de fonctionnement en tête. Logées sous le plancher, les batteries scotchent l’Evalia au sol et lui confèrent un supplément d’âme, la conduite s’apparentant à celle d’un gros kart. Avec l’Evalia, il n’est toutefois pas question de rouler à un rythme endiablé; tout au plus de s’offrir un démarrage viril au feu rouge. En effet, ce ludospace invite plutôt à aller le plus loin possible lorsque la batterie a été rechargée à 100%.

Pour y arriver, on peut soit recourir au mode Eco, soit privilégier la conduite en mode B pour lequel la récupération d’énergie est plus que prononcée. A ce jeu, on peut espérer disposer de l’autonomie théorique de 170 kilomètres, à condition bien sûr d’avoir le pied léger, d’anticiper les réactions du trafic et de ne pas flirter avec la vitesse maxi de 120 km/h. En d’autres mots, cet e-NV200 apparaît comme le véhicule idéal pour ceux qui désirent adopter une conduite zen 365 jours par an. Comme quoi l’électrique n’a pas que des vertus écologiques…

Conclusion

Si les tournées urbaines font partie de votre quotidien, il serait peut-être temps de songer à la pertinence d’un modèle électrique. Les futures générations vous en seront  reconnaissantes…

La Nissan e-NV200 en quelques chiffres

Moteur : électrique synchrone à courant alternatif, 109ch, 254Nm

Batterie : Lithium-ion de 24 kW/h

Transmission : aux roues avant

Boîte : automatique

L/l/h (mm) : 4.560/ 1.755 / 1.850

Poids à vide (kg) : 1.539

Volume du coffre (l) : 2.270

0 à 100 km/h (sec) : 14

Vitesse maxi (km/h) :123

Autonomie (km) : 170

Consommation : 165 Wh/km

Points positifs

Autonomie raisonnable

Silence de fonctionnement

Volume du coffre

Points négatifs

Prix élevé

Fermeté des suspensions

Prix : 31.990 € TVAC + location batterie

Puissance : 109 ch

V-max : 123 km/h

CO2 : 0 g/km