Chez Renault, en camouflant le mulet de cette future Alpine avec une robe de Lotus Exige, on prouve qu’il n’y a pas que l’humour britannique dans la vie certes, mais aussi que la « berlinette du XXIème siècle » a de grandes prétentions. Pour rappel, elle a l’ambition de venir semer le trouble sur un segment où l’on retrouve tant l’ensemble de la gamme Lotus que l’Alfa Romeo 4C.

Lors de cette rencontre avec ce modèle en devenir qui partagera la philosophie « Light is right » de Lotus, nos espions n’ont toutefois pas été dupes. Car, sur cette route de montagne, ce prototype était immatriculé avec une plaque française et était accompagné de Mégane et Clio appartenant à la famille Renault Sport.

Enfin, d’après nos photographes, ce prototype laissait s’échapper des vocalises assez envoûtantes. Pour eux, la sonorité correspondait à celle d’un moteur Turbo de 2 litres de cylindrée. Cette info confirme donc bien l’idée que Renault va glisser en position centrale arrière un bloc de 250 chevaux qui entraînera uniquement les roues arrière par le biais d’une boîte à double embrayage.

Et vous, pensez-vous que cette Alpine fera aussi fort que les Lotus et autres Alfa 4C ?