Jackpot pour Marchionne

|

Il y a peu les autorités américaines de régulation ont demandé des informations sur Sergio Marchionne, l’administrateur délégué du groupe automobile né de la fusion de Fiat et Chrysler. Aimant jouer la carte de la transparence, le groupe leur a remis les informations sans broncher et en a profité pour montrer que le big boss âgé de 62 ans était loin d’avoir des fins de mois difficiles.

En même temps, il faut dire que l’homme n’a pas chômé en 2014. Il a en effet mené à bien la fusion entre Fiat et Chrysler, remis de l’ordre dans les affaires de Ferrari et, enfin, développé une stratégie qui pouvant faire de Maserati, d'Alfa Romeo et de Jeep des appuis solides pour constituer une entité capable de partir à l'assaut des blasons BMW et Volkswagen. Excusez du peu...

Les émoluments sont donc à la hauteur du travail accompli. Concrètement, en 2014, Sergio Marchionne a reçu un salaire annuel de 6,6 millions d'euros et une prime de 24,7 millions d’euros pour la réussite de la fusion. Cela dit, il faut aussi noter que l’homme possède 14,4 millions d'actions ordinaires de FCA, un nombre qui représente tout de même 1,12 % des titres en circulation !

En 2018, lors de son départ du groupe FCA, Sergio Marchionne devrait enfin encore recevoir une prime de 12 millions d’euros. Et ce, toujours au titre du succès de la fusion ! Bref, il est inutile de faire l’addition de toutes ces sommes mirobolantes pour comprendre que Sergio Marchionne est le patron le mieux payé de l’industrie automobile.

Trouvez-vous que ces salaires et primes sont justifiés ?