Les 24 Heures Karting de Francorchamps 2015

|

En deux éditions seulement, les 24 Heures Karting de Francorchamps ont retrouvé leur place d’épreuve incontournable pour tous les passionnés de la discipline. Une semaine après le Grand Prix de Belgique de Formule 1, Francorchamps deviendra la capitale belge – voire européenne – du kart de compétition-loisir. « Pour notre troisième année à la tête de l’épreuve, nous voulons faire encore mieux qu’en 2014 », se réjouit Patrick Van Billoen. « Non seulement nous allons corriger les petits détails pour soigner l’organisation, mais nous devrions aussi accueillir une grille de départ plus fournie que l’an dernier. Il reste encore quelques places, mais il n’est pas interdit de penser que nous pourrions afficher complet lors du dernier week-end du mois d’août. Et outre la quantité, la qualité sera aussi au rendez-vous ! »

Fort du succès des années précédentes, One Day Karting remettra notamment en place la couverture de l’épreuve en direct par vidéo (accessible sur internet) mais aussi les animations qui avaient tellement ravi public et participants en 2014. Une seule donnée ne sera pas dans le pouvoir de l’organisateur : la météo ! Mais après une édition 2014 de tous les records au niveau pluviométrique, on se dit que le soleil devrait forcément être de la partie cette année.

Karts privés : les PGKZ en trouble-fêtes ?

Pour rappel, deux catégories seront proposées cette année. Comme lors des deux éditions précédentes, la victoire au classement général devrait se jouer entre les karts privés. Obligatoirement chaussés de pneus slicks et équipés d’un moteur 4-temps sans injection, ces engins sont limités en performances par une quantité maximale de carburant allouée sur l’ensemble des 24 heures.

La grande nouveauté de 2015 au sein des karts privés sera l’apparition avec une formule « Arrive & Drive » des fameux karts PGKZ de Paolo Gagliardini. Déjà vus en 2014 dans une version peu adaptée à ce type de course, les PGKZ ont bien évolué. Plus abordables et plus fiables, ils devraient avoir leur mot à dire et plusieurs équipages miseront sur cette mécanique à boîte de vitesses pour inscrire leur nom au palmarès. Face à ces nouvelles armes, plusieurs équipes continueront de faire confiance à des mécaniques largement éprouvées. Bichonnés en Angleterre, à Teeside, les Bimoteurs restent sur deux victoires consécutives. Pour conserver son brevet d’invincibilité, le préparateur Martin Lucas pourra notamment compter sur Fabio Paoleschi, déjà sept fois vainqueur du double tour d’horloge ardennais. Le Verviétois sera rejoint par ses habituels équipiers Kevin Caprasse, Romano Franssen, Simon Delvenne et Cédric Bollen. Soit un solide quintet ! Mais Pascal Gavage, vainqueur l’an dernier de la catégorie RT8, compte bien leur mener la vie dure et il fourbit ses armes en coulisses… Et quelques autres équipes devraient présenter le fruit de leur propre préparation. Voilà qui promet !

Biz bimoteurs : à armes égales

Comme de coutume, l’autre catégorie sera réservée aux karts bimoteurs mis à disposition des équipes par la société anglaise Biz. Nouvelle venue, la version « Le Mans » devrait ravir les pilotes avec des performances légèrement en hausse et un plaisir de conduite supérieur. Chacun disposant d’un matériel identique, la lutte pour la victoire promet d’être particulièrement intéressante. On sait déjà que le de Mévius Motorsport remettra son titre en jeu avec une équipe toujours articulée autour du rallyman Ghislain de Mévius. Mais face à elle on pointe déjà une petite dizaine de réels candidats au podium (dont quelques équipes étrangères comme les Allemands d’Euroracing et une formation 100% féminine) alors qu’une poignée de karts restent à attribuer…