Les constructeurs accusés de tricher sur la consommation de leurs véhicules!

|

L’ONG Transport & Environment vient de publier une étude intitulée en anglais « Mind the gap report : manipulation of fuel economy results by carmakers ». Avec pareil titre, elle ne devrait pas plaire à certains constructeurs. En effet, celle-ci accuse les marques de manipuler leurs données de consommation en Europe. Et ce, dans de fortes proportions !

Avec cette étude, l’ONG révèle que, pour les seuls véhicules particuliers, l'écart de consommation entre les données affichées des modèles et la réalité est passé de 8 % en 2001 à 31 % en 2013 ; les données affichées étant celles obtenus via les tests d'homologation répondant à la norme NEDC. Gloups...

D’après l’organisation, les constructeurs passent ces tests en se présentant avec des véhicules qui utiliseraient des lubrifiants très performants, se doteraient de pneus exagérément gonflés et s’équiperaient de boîtes à cinq rapports plus légères.

Les constructeurs pointés du doigt par l’étude sont Mercedes-Benz, BMW et Ford. Les modèles 2013 de Mercedes auraient ainsi consommé 38 % de plus que les données affichées tandis que ceux de BMW et Ford afficheraient une surconsommation respective d’environ 32,5 % et de 32 %.

Pour l'ONG, il convient donc de remplacer rapidement la norme NEDC par la norme WLTP. Car, si le fossé continue de se creuser entre les tests et la réalité, ce n'est pas 95 grammes de CO2/km qu'émettront en moyenne les véhicules en Europe en 2021, mais bien 142 grammes ; du moins dans la vraie vie.

Et vous, pensez vous aussi que les constructeurs vous trompent en présentant leurs chiffres de consommation ?