Que risquez-vous en utilisant votre téléphone mobile au volant?

|

Malgré les nombreux messages de prévention, encore beaucoup trop d’automobilistes utilisent leur smartphone au volant. Mais que risquez-vous si l’on vous attrape ?

Téléphoner, envoyer des SMS, vérifier ses mails voire surfer au volant est sans aucun doute très dangereux. Il y a plus d’accidents causés par les GSM et les smartphones que par l’alcool et la drogue. Quelles sont les règles du jeu ?

La règle est l’interdiction

En tant qu’automobiliste, vous ne pouvez pas utiliser votre smartphone ou votre GSM pendant que vous conduisez. Mais vous pouvez téléphoner en mains libres. Pour ce faire, vous devez utiliser un kit mains libres correctement installé dans votre véhicule. Même si vous possédez un tel kit, il vous est interdit d’envoyer des SMS au volant si, pour ce faire, vous devez tenir votre GSM en main afin d’y “taper” les SMS. Ces règles valent également si vous êtes à l’arrêt dans la circulation, par exemple lorsqu’il y des embouteillages, ou que vous devez patienter à un feu rouge ou un passage à niveau.

Autorisé si vous vous parquez

Vous recevez un appel que vous devez absolument prendre ou vous devez appeler d’urgence ? Garez-vous le long de la chaussée. Vous pouvez en effet utiliser votre GSM ou votre smartphone si vous êtes stationné volontairement et de manière non gênante ou arrêté sur le bas-côté de la chaussée.

Les amendes

Si la police vous attrape, vous recevez une amende. Le montant s’élève à 110 euros pour une perception immédiate. Si l’affaire est portée devant le tribunal de police, vous risquez une amende entre 120 et 1.500 euros et aussi éventuellement un retrait de permis.