En direct de Bruxelles : dans les secrets de Mercedes

|

Mercedes nous a convié hier dans sa « Black Box », un espace interdit au public, pour découvrir la nouvelle génération de la Mercedes Classe C.

En toute fidélité

Le rendez-vous est pris dans la « Black Box » située à l’écart du stand et des regards des curieux. Le voile qui recouvre la Classe C glisse lentement sur le côté et révèle une berline d’un blanc immaculé.

Dans la lignée de la Classe S, certaines de ses lignes tiennent toutefois de la CLA, voire de l’actuelle Classe E. C’est particulièrement le cas de l’avant, rendu agressif par le kit carrosserie AMG. Mercedes proposant de différencier les finitions intérieure et extérieure, l’habitacle dévoilait le luxe de la finition Exclusive.

La Classe C ne poursuit pas sa fidélité à la Classe S jusqu’au tarif ! Le nouveau cheval de bataille de la marque débutera chez nous au prix de 32.549 euros.

Un bond vers le haut

L’usage abondant d’aluminium, jusqu’à 50 % pour la coque, a permis de compenser un gabarit en hausse. Mercedes annonce 100 kilos de moins par rapport à la précédente Classe C.
Au lancement, un seul moteur diesel figurera au catalogue. Il s’agit du 2.1 de 170 chevaux. Développant 400 Nm, il est annoncé pour des consommations et des émissions de 4,0 l/100 km et 103 g de CO2/km. La Classe C proposera également un 1.6 dCi d’origine Renault décliné en 115 ou 136 chevaux.