Mazda CX-3 : un outsider de plus parmi les petits SUV

|

Au Salon de Genève, Mazda a dévoilé, en première européenne, un petit SUV baptisé CX-3. Dans la gamme, ce modèle se positionne juste en dessous du CX-5. Il est donc à considérer comme un concurrent direct des Renault Captur, Nissan Juke et autres Opel Mokka.

Esthétiquement, on retient de ce modèle qu’il se présente avec une calandre inclinée, des lignes très épurées et des flancs rompus. Par ailleurs, pour ne pas griffer sa carrosserie, le CX-3 s’équipe de nombreuses protections et profite d’une garde au sol rehaussée.

L’habitacle, pour sa part, s’offre une présentation assez sobre et fait appel à des matériaux de qualité. L’ambiance intérieure rappelle celle des autres modèles du constructeur. Question habitabilité, par contre, les passagers arrière doivent composer avec une garde au toit limitée ; fruit du design Kodo si cher à la marque.

Mazda propose son CX-3 en trois niveaux de finition. De série, en fonction du niveau choisi, il reçoit le système d’infodivertissement, la navigation, l’aide au freinage d’urgence, l’avertisseur de franchissement de ligne, l’affichage tête haute ou encore le système de reconnaissance active d’obstacles mobiles en marche arrière.

Enfin, pour animer ce CX-3 qui est disponible en 2 ou 4 roues motrices, Mazda laisse le choix entre trois moteurs : deux essence (2 litres de 120 ou 150 ch) et un diesel (1,5 l de 105 ch). Ces blocs s’associent à une boîte manuelle et, en option, à une boîte automatique à 6 rapports. Ce CX-3 débarque en Belgique cet été.

Et vous, pensez-vous que cet SUV arrivera à se faire une place sur le marché ?