Suite au déploiement d'une flotte de 16 Volvo XC90 autonome par Uber, une polémique avait rapidement éclaté. Le département des véhicules à moteur (DMV) de la Californie a indiqué à Uber qu’elle devait demander un permis de circulation pour continuer ses essais, ce que la compagnie contestait.

Menacé d'une action en justice par la Californie, Uber cède finalement à la pression des autorités. La société indique toutefois chercher activement où redéployer ces voitures ailleurs en Californie.